Afrique du Nord: La Libye menacée par la propagation du Covid-19 en raison de l'insécurité et d'un système de santé affaibli

31 Mars 2020

Les Nations Unies ont fait part mardi de leur inquiétude concernant le risque élevé de propagation du Covid-19 en Libye en raison de l'insécurité que connaît ce pays, mais aussi à cause d'un système de santé affaibli et du nombre élevé de migrants, de réfugiés et de personnes déplacées.

Les lecteurs peuvent trouver des informations et des conseils sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV) fournis par l'Organisation mondiale de la santé et les agences des Nations Unies ici. Pour les nouvelles quotidiennes d'ONU Info, cliquez ici.

« Il y a maintenant huit cas confirmés (six à Misrata et deux à Tripoli) et un total de 112 cas suspects », a dit un porte parole du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) à Genève, Jens Laerke, lors d'un point de presse.

« Les affrontements en cours, mais aussi les mesures de restriction dues au Covid-19, entravent l'accès humanitaire et la libre circulation du personnel médical et humanitaire et affectent l'aide humanitaire à travers le pays », a-t-il ajouté.

Les contraintes pour les livraisons liées à la pandémie sont dues aux couvre-feux et aux restrictions de circulation imposées par les autorités en Libye, mais aussi aux mesures de précaution prises par les agences humanitaires pour éviter la transmission.

Par exemple, les agences ont déclaré ne pas être en mesure d'envoyer des camions pour fournir une assistance sur de longues distances en raison des couvre-feux.

« Des négociations sont en cours avec les autorités compétentes pour accorder des dérogations aux mouvements et activités humanitaires afin que l'aide soit fournie pendant cette période critique. Cela comprend également les vols aériens humanitaires, sur lesquels les agences des Nations Unies et les ONG comptent pour déplacer le personnel humanitaire », a dit Jens Laerke.

De nombreux programmes, y compris ceux du Plan de réponse humanitaire 2020 pour la Libye, sont soit suspendus, retardés ou réduits, soit en cours d'adaptation pour inclure les activités liées au Covid-19 dans le Plan de réponse du secteur de la santé.

« La réponse humanitaire se poursuit avec la formation et le renforcement des capacités des spécialistes de la santé et l'envoi d'équipes d'intervention rapide pour la prévention et la réponse au Covid-19 », a dit le porte-parole.

L'achat et la distribution de fournitures essentielles sont également en cours, notamment des gants et des blouses stériles, des masques chirurgicaux, et des gels désinfectants pour les mains. L'ONU et ses partenaires ont aussi distribué au public quelque 100.000 brochures d'information sur la prévention du Covid-19.

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.