Congo-Brazzaville: Coronavirus - Confinée, Brazzaville vidée de ses habitants

wikimedia
Une rue du centre ville de Brazzaville

Le Congo compte désormais 22 cas confirmés de Covid-19 dont deux décès, selon le dernier bilan établi par le ministère de la Santé ce mardi, jour d'entrée en vigueur du couvre-feu. Depuis minuit, la population du pays est en confinement, et sa capitale, Brazzaville, s'est vidée d'une bonne partie de sa population qui a préféré le confinement en campagne.

La gare routière située dans le périmètre du lycée Thomas Sankara, au nord de la ville, a eu durant deux jours des airs de foire. Les voyageurs se sont bousculés, mais certains d'entre eux ont manqué de place. C'est le cas d'Alex Narcisse, un père de famille d'une cinquantaine d'années, qui tenait à aller vivre son confinement dans la localité de Gamboma, à plus de 300 kilomètres de la capitale. « J'allais rentrer chez moi à Gamboma. Mais à la gare routière, j'ai trouvé un monde fou. Du coup, je n'ai pas pu trouver de la place parce qu'il n'y a pas assez de bus pour se rendre au village. Voilà pourquoi je repars à la maison. »

Les transporteurs ont multiplié les prix des tickets par deux, parfois davantage. « D'habitude, nous payons notre billet 7 000 FCFA pour se rendre au village, explique Alex Narcisse. Maintenant le prix varie entre 15 000 et 20 000 FCFA. Ça devient un peu pénible. »

C'est la peur du Covid-19, qui touche déjà Brazzaville et Pointe-Noire, les deux principales agglomérations du pays, qui pousse de nombreux citadins à aller se réfugier à la campagne. Le bilan officiel est actuellement de 22 cas confirmés, dont deux décès enregistrés à Pointe-Noire.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.