Madagascar: Coronavirus - Cinquante cas avérés et sept suspectés

Le nombre de personnes atteintes du Covid-19 atteint la barre des cinquante. Sept personnes de plus, soumises au dépistage rapide ont, du reste, été testées positives.

Crescendo. Depuis le dépistage des premiers cas de contamination du coronavirus dans le pays, le 20 mars, le nombre de personnes testées positives n'a cessé d'augmenter. La barre des cinquante sujets porteurs du Covid-19 a été atteinte, hier.

Les quatre nouveaux cas dépistés par le test en laboratoire fait à l'Institut pasteur de Madagascar (IPM), portent à cinquante le nombre de personnes atteintes du coronavirus à Madagascar. Onze d'entre elles présentent des symptômes de la maladie. Le reste, sont des sujets asymptomatiques. Alors que l'IPM semble trouver une vitesse de croisière dans le protocole de dépistage, le nombre de cas testé positif augmente, au fur et à mesure que les prélèvements à dépister affluent.

Comme le souligne Andry Rajoelina, président de la République, la stratégie de prévention adoptée par l'État consiste à soumettre au dépistage tous les sujets à risque. Il s'agit des personnes rentrées de l'étranger entre le 11 mars et le 19 mars. Le but est d'identifier tous ceux qui sont porteurs du virus et de leur appliquer le protocole de soin rapidement et éviter une propagation de la maladie.

En ces jours de fin de mise en quarantaine, l'État met en place une opération de dépistage massif. Les quatorze jours de confinement obligatoire, correspondent à la période d'incubation du virus.

À confirmer en laboratoire

Au regard du scénario d'hier, les tests de diagnostic rapide (TDR). devraient permettre d'accélérer la cadence de dépistage. « Sept nouveaux cas », ont été diagnostiqués par les TDR, annonce le président Rajoelina à la télévision nationale.

Depuis hier donc, tous les passagers des vols internationaux arrivés durant les derniers jours d'ouverture des frontières sont soumis à des TDR dans le cadre d'une opération dépistage massif. Le but est « d'être fixé définitivement qu'ils ne sont pas porteurs du Covid-19 », selon les explications. Les TDR massifs se déroulent sur deux sites. L'un sur le parvis du Centre de conférence internationale (CCI), Ivato.

Le chef de l'État et son épouse Mialy Rajoelina, ont supervisé l'organisation et le déroulement des TDR, hier, au CCI. L'autre site est le parking du Jumbo score, à Ankorondrano. Les opérations se déroulent en plein air, pour limiter autant que possible les risques de contamination, arguent les organisateurs. « Cinq personnes », sur les sept-cent trente-et-un passagers soumis au TDR, hier, ont été diagnostiquées positifs au Covid-19.

Quatre cas ont été dépistés au CCI, et un à Ankorondrano. Selon les explications du président de la République, sur la télévision nationale, hier soir, avant ce TDR massif, des tests rapides ont déjà été faits sur cinq-cent quatre-vingt huit, sujets. Ces derniers ont, également, terminé leur mise en quarantaine soit à domicile, soit dans les sites y afférent. « Deux cas de contamination au Covid-19 », ont été diagnostiqués dans ce panel de sujets à risque. Jusqu'ici donc, les TDR ont révélés « sept cas de contamination au coronavirus ».

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.