Afrique Centrale: Tchad - Idriss Deby ordonne la fermeture des frontières avec le Cameroun

Le président Idriss Deby Itno

Coronavirus. Alors qu'il est en guerre contre Boko Haram, Idriss Deby rappelle aux responsables administratifs et militaires tchadiens, notamment ceux qui sont aux frontières avec le Cameroun de faire appliquer strictement les prescriptions gouvernementales quant à la fermeture des frontières de son pays. Le chef de l'Etat tchadien conduit l'opération baptisée « colère de Boma », dans la localité tchadienne récemment attaquée par Boko Haram.

Douala (Cameroun) et Bruxelles (Belgique) indexés

Le premier cas du Coronavirus a été enregistré le 19 mars dernier au Tchad. Hier lundi 30 mars 2020, les autorités médicales tchadiennes ont confirmé deux nouveaux cas en plus de cinq précédemment enregistrés.

II s'agit d'un tchadien, âgé de 43 ans arrivé à N'Djaména le 20 mars dernier en provenance de Douala via Toubouro - Kouteré -Moundou - Kélo - Bongor à bord d'un bus de transport en commun.

Le second est de nationalité suisse, âgé de 54 ans en provenance de Bruxelles via Paris - Addis-Abeba,

Le Tchad a décidé de la fermeture de ses frontières jusqu'au 10 avril 2020.

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Le Gouvernement de la République du Tchad constate avec regret, la non application des mesures relatives au transport urbain et interurbain aussi qu'à la fermeture des frontières.

Le Gouvernement rappelle aux responsables administratifs et militaires des différentes provinces du Tchad de prendre leur responsabilité, notamment ceux qui sont à nos frontières avec le Cameroun de faire appliquer strictement les prescriptions gouvernementales en la matière.

Désormais, toute dérive, négligence ou légèreté desdits responsables ne sauraient être tolérées.

Aussi, le Gouvernement rappelle-t-il aux Tchadiens vivant à l'extérieur et particulièrement ceux qui résident dans les pays voisins que la circulation des personnes entre les frontières voisines est strictement interdite. Ceux qui s'hasarderaient à franchir les frontières par des voies non autorisées et de manière clandestine seront arrêtés de force et confinés. Les intransigeants s'exposeront à des sanctions pénales graves au motif de contribution à la propagation de la pandémie.

Force reste à la loi.

Le Ministre d'Etat, MinistreSecrétaire Général de la Présidence,Président de la Cellule de Veille et de la Sécurité SanitaireKALZEUBE PAYIMI DEUBET

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.