Madagascar: Consommation Mahajanga - Quinze sacs de riz saisis

La descente et contrôle des prix des marchandises, surtout des produits de première nécessité, dans les épiceries et grossistes de riz, effectuée par la direction régionale du commerce Boeny, vendredi dernier, a permis de constater que des marchands ne respectent pas les marges bénéficiaires.

Les contrôles ont eu lieu aux marchés de Morafeno, et Marolaka et Mahabibo, pour y découvrir que des spéculateurs ont augmenté le prix du kapoaka du riz à plus de 700 ariary au lieu de 600 ariary. « Le prix du sac de riz de 50 kg ne doit pas dépasser entre 90 000 ariary à 100 000 ariary également. Il en est de même pour le kapoka du riz qui doit rester à 600 ariary », a martelé le directeur Lambo Mbolanirina Nadia. Un revendeur a expliqué qu'il a acheté du riz local en provenance de Marovoay à prix normal 115 000 ariary le sac de 50kg, mais des spéculateurs proposent de les racheter à 125 000 ariary.

Seize sacs et demi de riz ont été ainsi saisis, et un camion rempli de riz confisqué et placé au commissariat du 2ème arrondissement à Marolaka.

Un cahier a été distribué par la direction régionale du Commerce à chaque détaillant pour permettre de contrôler les factures des marchandises provenant des grossistes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.