Ile Maurice: Meurtre de Farida, 10 ans - Son petit frère également victime de violence...

La petite Farida Jeewooth gisait sur un tas de fumier, à Mare-du-Puits, dans l'Est. Les meurtriers, qui seraient nul autre que sa mère, Pallavi Khedoo, et le compagnon de celle-ci, Deven Chiniah, ont comparu devant le tribunal hier, mardi 31 mars, sous une charge de meurtre. La police a objecté à leur remise en liberté et ils ont été reconduits en cellule, jusqu'à leur prochaine comparution, soit après le confinement.

Selon leur entourage, l'homme et la femme auraient sombré dans l'enfer de la drogue. Deven Chiniah, âgé de 27 ans, avait même été interpellé, il y a quelque temps, pour possession de drogue et avait été libéré contre une caution.

D'ailleurs, leur entourage révèle également que Farida et son petit frère étaient souvent victimes de violence physique. «Nou finn eséyé koz ek zot paran, mé sa pann sanz nanie. Zordi fer sagrin ki nou pann finn resi tir sa zanfan-la avek zot», confie un proche du couple. Depuis leur interpellation, la garde de leur fils, âgé de cinq ans, a été remise aux parents de Pallavi Khedoo.

Par ailleurs, la ministre de l'Égalité du genre a aussi souligné que cette famille est déjà connue par les officiers. La petite fille a été vic- time d'abus sexuel dans le passé et était suivie par des psychologues. Elle soutient aussi que c'est faux de dire que des plaintes anonymes avaient été faites sur la hotline du ministère.

Elle assure que le petit frère de la victime bénéficiera aussi d'un suivi psychologique.

Pour rappel, le corps de cette petite fille de neuf ans a été retrouvé, enfoui dans du fumier, dans un champ de pomme d'amour, à Maredu-Puits. C'est le propriétaire du champ qui a signalé la découverte macabre, aux alentours de 10 h 15, lundi. À leur arrivée, les enquê- teurs ont eu du mal à identifier le corps.

Peu de temps avant, Pallavi Khedoo s'était présen- tée au poste de police pour signaler la disparition de sa fille. Elle avait expliqué à la police que la petite aurait fugué durant la nuit de dimanche, aux alentours de 23 heures, en passant par la fenêtre.

Mais suite aux informations recueillies sur le terrain, Pallavi Khedoo et Deven Chiniah ont fini par être arrêtés. Ils ont alors avoué avoir frappé Farida Jeewooth avec un gourdin et une ceinture car elle refusait de manger. L'autopsie pratiquée par le Dr Gungadin devait attribuer le décès à une fracture du crâne. Il devait aussi noter que les meurtriers ont tenté de découper le corps de la victime au niveau de la hanche et y ont ensuite mis le feu. Une pioche a été saisie au domicile du couple.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.