Madagascar: Quatrième arrondissement - Des personnes âgées oubliées

Razaiarisoa Helène, une femme de 75 ans est venue à Analakely dans la matinée puisqu'elle n'est pas encore dans la liste au niveau de son fokontany.

« Je suis là depuis le début de la matinée », indique-t-elle, assis sur le bord de la route avec un groupe de femmes âgées, en attendant que des personnes puissent entendre leur situation. Cette mère de famille, habitant au niveau d'Andrefan'Ambohijanahary, déplore le manque de transparence dans la gestion et la distribution des vivres au niveau de leur fokontany. « Seulement deux à trois personnes que je connais ont reçu leurs vivres. Moi et mes voisines ont été omises de la liste », regrette-t-elle. D'après son explication, seule une poignée de personnes pourrait être incluse dans la liste.

« J'ai personnellement vérifié la liste mais j'ai vu que la plupart des personnes inscrites ne sont même pas des personnes âgées », indique-t-elle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.