Congo-Brazzaville: Confinement - Les marchés seront ouverts mercredi et dimanche de 7 heures à 15 heures à Pointe-Noire

Une réunion dans la salle de la mairie centrale de Pointe-Noire a rassemblé le 31 mars le député maire de la ville, président du conseil départemental et municipal, Jean François Kando, avec les gestionnaires de la cité afin de décider des mesures à prendre pour lutter contre le Covid-19.

Réfléchir sur les modalités concrètes pour accompagner l'instauration de l'état d'urgence sanitaire au Congo était l'objet de cette réunion. A la décision de laisser les marchés ouverts mercredi et dimanche de 7 heures à 15 heures dans la ville océane, s'est ajouté l'instauration d'un couvre feu de 20 heures à 5 heures du matin.

Toutes ces décisions ainsi que les mesures prises bien avant par le gouvernement visent à lutter contre la propagation du coronavirus dans le pays et à protéger la population de cette pandémie qui sévit dans le monde.

Cette session de travail a été l'occasion d'analyser avec les membres du bureau du conseil, les maires d'arrondissement et les représentants de la force de l'ordre, la situation du pays par rapport à cette pandémie et de réfléchir aux mesures concrètes devant permettre le respect, au niveau local, de l'application des décisions du président de la République.

Lesdites décisions sont pour rappel : l'instauration de l'état d'urgence sanitaire dans le pays, le confinement de l'ensemble des personnes à l'exception de ceux qui travaillent à la fourniture des biens et services essentiels ; l'interdiction de circuler sur l'ensemble du territoire national à l'exception des déplacements jugés indispensables; la fermeture de tous les lieux de commerce autres que la vente des aliments et des produits essentiels ; la régulation des ventes sur les marchés domaniaux ; la mobilisation générale des forces de défense et de sécurité afin de faire respecter l'ensemble des décisions.

Les marchés domaniaux seront ouverts à Pointe-Noire mercredi et dimanche

Plusieurs points ont été déballés au cours de la rencontre avec le maire en vue d'un confinement effectif et dans le respect des mesures du gouvernement et du président de la République. Ceux-ci ont porté sur le fonctionnement des marchés domaniaux et des commerces, les mariages, les transports en commun, les veillées mortuaires et les services de la mairie.

Il a été décidé de la fermeture à Pointe-Noire de tous les commerces exceptés les pharmacies, boulangeries, superettes, supermarchés, boutiques et échoppes de vente de produits alimentaires et de première nécessité, les forages d'eau, les chambres froides. «Les structures sus citées doivent veiller au respect des mesures préventives. Il faut se laver les mains, réduire le nombre de personnes qui doivent faire des emplettes et respecter la distanciation sociale», a insisté le maire.

Les marchés domaniaux seront ouverts de manière régulée mercredi et dimanche de 7 heures à 15 heures seulement pour les pavillons alimentaires : poissons, viandes, légumes, patates, condiments et autres denrées alimentaires. Les marchés de fortune vont être fermés, les ventes sur les trottoirs sont interdites. Les structures de services essentiels (banques, stations service, hôpitaux et autres) restent ouverts.

Les cérémonies de mariage sont reportées jusqu'à nouvel ordre. Les veillées mortuaires sont interdites. Le recueillement se fera à la morgue pendant une heure suivi de l'acheminement de la dépouille mortelle directement au cimetière accompagné d'un bus de 18 places ou de trois voitures berlines. Les promenades et les activités sportives sur la plage sont interdites.

Les transports en commun interdits

Les services de la mairie seront fermés. Toutefois, un service minimum d'état civil de trois agents sera disponible dans les sièges d'arrondissements. D'où cette précision de Jean François Kando: «Les maires d'arrondissements feront les plannings de rotation». Il y aura aussi un service technique municipal minimum pour la poursuite des travaux de certains chantiers entamés il y a quelques jours. Cela, en vue de sécuriser les habitations environnantes. Les agents d'Averda seront aussi sur le terrain pour l'assainissement de la ville.

Bien que la mobilité humaine soit permise, les transports publics seront interdits sur tout le territoire urbain et dans la communauté urbaine de Tchiamba Nzassi sauf pour ceux disposant d'une autorisation spéciale. Il a aussi été décidé de la mise en place d'un service de veille pour suivre l'évolution du coronavirus dans la ville et l'application des mesures. La police a été invitée à faire appliquer toutes les mesures prises et à veiller sur la sécurité des biens et des personnes.

Notons que toutes ces mesures qui s'avèrent évolutives ont été présentées ce 31 mars au cours d'une réunion avec le préfet du département de Pointe-Noire Alexandre Honoré Paka, pour validation. Une note sera prise pour entériner toutes les décisions prises au niveau local.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.