Conférence virtuelle de la CEA avec les Ministres africains des Finances sur les impacts de COVID19 - La prévention comme meilleure arme contre la pandémie

pièces de monnaies
1 Avril 2020

Niamey (Niger) — Le Ministre délégué auprès du Ministre des Finances Chargé du budget du Niger, M. Ahmat Jidoud, a participé le 19 Mars dernier avec ses homologues des autres pays africains à la Conférence virtuelle organisée par la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) sur les impacts sociaux et économiques du COVID-19.

Au cours de cette réunion coprésidée par le Ministre des finances de l'Afrique du Sud, Tito Mboweni et celui du Ghana, Ken Ofori-Atta, les ministres africains ont réitéré l'importance et la gravité des effets de l'épidémie de coronavirus et ont souligné la nécessité d'une riposte immédiate pour atténuer sa propagation et circonscrire ses effets négatifs sur les économies nationales. Ils ont également souligné la nécessité d'une approche coordonnée dans la conception de mesures de lutte contre le virus ainsi que l'importance d'une approche stratégique afin de mieux optimiser les ressources allouées pour lutter contre le virus COVID-19.

Sur la base des résultats de certains pays à l'instar du Sénégal, du Maroc, de Djibouti, de l'Afriquedu Sud, du Togo, de la Côte d'Ivoire, du Rwanda, de l'Éthiopie, du Tchad et du Ghana qui ont entrepris des évaluations préliminaires sur les impacts du COVID-19, il ressort que dans le scénario le moins probable, les pays africains connaîtront une baisse du taux de croissance du PIB de 2 à 3 points de pourcentage en 2020 si la propagation du COVID-19 n'est pas contenue à court terme.

Selon le Ministre délégué auprès du Ministre des Finances Chargé du budget du Niger, M. Ahmat Jidoud, «Au Niger , la prévention demeure la meilleure arme pour faire face à ce fléau »

« Nous avons pris des mesures préventives car nos systèmes de santé sont fragiles », a expliqué le Ministre délégué auprès du Ministre des Finances Chargé du budget du Niger.

Ces mesures ont des impacts considérables sur notre économie et nous sommes en train de les évaluer, poursuit M. Ahmat Jidoud.

« Pour cela, nous avons besoin d'un appui considérable et coordonné pour faire face à cette situation », a-t-il affirmé.

En plus de cela, le pays a élaboré son plan de réponse à la pandémie avec l'appui de ses partenaires. Ce plan qui prend en compte tous les domaines de la lutte contre le COVID19 a été présenté aux partenaires au développement du Niger à travers une table ronde organisée par le comité interministériel COVID19 sous la Présidence de Son Excellence le Premier Ministre du Niger, Mr Brigi Rafini.

C'est ainsi qu'une contribution initiale de 218, 8 millions de dollars (FCFA 127,7 milliards de FCFA) a été faite par les partenaires bilatéraux et multilatéraux dont un montant de 22 millions de dollars US (12,8 milliards de FCFA) au titre du système des Nations Unies et de la Banque mondiale annoncé au Gouvernement par la Coordonnatrice Résidente p.i du Système des Nations Unies au Niger, Mme Khardiata Lo Ndiaye.

Sur la base des conclusions de la conférence virtuelle avec les Ministres africains des Finances et des études menées par la CEA sur les impacts socioéconomiques de la pandémie en Afrique, le Système des Nations Unies, sous le leadership de la CEA et du PNUD sont en train d'accompagner le gouvernement du Niger pour mener une évaluation plus exhaustive de l'impact du COVID-19 au Niger.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Tahirou Gouro, Chargé de Communication, CEA- BSR/AO,

Email : gouro2@un.org

Bureau Sous-Régional pour l'Afrique de l'Ouest

428 Avenue du Fleuve Niger

B.P. 744

Niamey, Niger

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.