Cameroun: Edéa 1er - Les premiers chantiers

Emploi, amélioration des conditions de vie des zones rurales, implémentation de la Fonction publique locale parmi les priorités, du maire Bertrand Missinga.

Avec l'arrivée de Bertrand Missinga à la tête de l'exécutif communal d'Edéa 1er, une ère nouvelle a commencé pour les populations des 30 villages et quartiers de cet arrondissement. Déjà, de grands défis se dressent dès l'aune de cette mandature. En interne, il y a le défi de la gestion des effectifs jugés pléthoriques par le nouvel exécutif communal. « A priori, les effectifs que nous trouvons ici ne sont pas tout à fait corrects. Il doit en avoir un peu trop, compte tenu de la taille de la commune (... )

Mais avec la décentralisation, je pense que l'Etat va mettre un peu plus de moyens à notre disposition afin qu'on ait davantage de possibilités pour encadrer nos jeunes », a récemment confié à CT Bertrand Missinga, maire d'Edéa 1er. Le nouveau maire compte ainsi capitaliser le levier de la fonction publique locale en matière d'emploi. La lutte contre l'insalubrité dans la ville constitue un autre chantier de taille pour le maire et ses collaborateurs. Si l'action d'Hysacam est déjà visible et appréciée des populations, il n'en demeure pas moins que certains quartiers plongés dans les broussailles affichent des allures de semi-campagne à cet arrondissement. L'autre défi à ne pas négliger est celui de l'éclairage public, qui fait cruellement défaut à la ville-lumière. La zone rurale n'est pas mieux lotie. Elle qui fait face à une panoplie de problèmes et dont les regards et espoirs sont tournés vers le nouvel exécutif communal.

L'accès à l'eau potable, l'électrification, l'ouverture des pistes agricoles, le renforcement du système éducatif forment autant d'attentes... Et la liste est loin d'être exhaustive. Pour y faire face, Bernard Missinga et son équipe devront s'activer à multiplier les revenus propres de la commune, notamment les impôts et taxes. Une action qui devrait constituer un supplément significatif au budget de la décentralisation. Le nouvel exécutif a certes une période d'imprégnation et d'observation, mais l'ampleur de la tâche appelle à une action rapide pour illuminer à nouveau la ville-lumière.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.