Congo-Kinshasa: Société - Les Etats-Unis financent la construction d'un laboratoire de l'INRB à Goma

Ce laboratoire sera en mesure d'effectuer des tests de diagnostic rapide pour plusieurs maladies dans l'est du Congo.

Les États-Unis, à travers l'USAID, son agence pour le développement international, ont fait une contribution de 1,5 millions de dollars, en partenariat avec le Ministère de la Santé et la Fondation Mérieux, pour établir le nouveau laboratoire de l'Institut national de recherche biomédicale (INRB) à Goma.

« Ce n'est qu'un exemple des investissements consentis par l'USAID dans la santé s'élevant à plus de deux cent millions de dollars par an dans des programmes de lutte contre les maladies », affirme l'ambassade américaine dans un communiqué de presse publié le mercredi 31 mars qui annonce par ailleurs que le gouvernement américain vient d'apporter à la RDC une aide de six millions de dollars américains pour soutenir la riposte contre le Coronavirus. « Ce fonds va servir à fournir un appui et des fournitures liés à la santé et renforcer les activités d'eau et d'assainissement », peut-on lire dans ce communiqué.

En sus de cela, les États-Unis affirment disposer déjà des meilleurs experts des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), qui travaillent aux côtés du Dr Jean-Jacques Muyembe et du ministre de la Santé Eteni Longondo dans le cadre de la riposte congolaise au Coronavirus. « Le CDC a récemment formé 300 épidémiologistes congolais qui sont capables d'assumer des responsabilités dans la lutte contre le COVID-19 ».

Ces programmes de santé financés par les Etats-Unis atteignent plus de trente-trois millions de Congolais, contribuant directement à l'état de préparation aux niveaux provincial et communautaire et renforçant la capacité congolaise à faire face au nouveau défi posé par le COVID-19.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Construction

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.