Congo-Kinshasa: Société - Covid 19 - Kinshasa bientôt confiné !

S'inspirant de l'expérience de la ville de Wuhan, épicentre de coronavirus en Chine, le secrétaire technique du comité multisectoriel de la riposte au covid-19, le Dr Jean-Jacques Muyembe estime que Kinshasa qui enregistre chaque jour des cas confirmés de cette maladie, doit recourir à cette stratégie qui a permis à la Chine d'endiguer le nouveau covid-19.

Avant toute prise de décision, il est des préalables à respecter et c'est dans ce sens que les réunions se multiplient pour étudier les stratégies à mettre en place avant de décréter le confinement de la ville de Kinshasa. Au regard de l'augmentation au quotidien de nombre des cas confirmés, le confinement devient imminent pour la métropole de près de douze millions d'habitants.

« C'est une obligation. Je pense que toutes les autorités sont d'accord sur ce point. Il est question maintenant de savoir quand et comment nous allons le faire, mais c'est une obligation, et pas seulement à Kinshasa, peut-être que ce sera tout le pays. Il faut voir ce qui se passe aussi ailleurs », a-t-il déclaré.

A l'entendre parler, la commune de la Gombe étant le foyer de l'épidémie dans la capitale, il importe d'étudier dans quelle mesure commencer le confinement dans cette commune. « Nous allons y aller étape par étape, pas seulement dans la commune la Gombe. On commencera là-bas et on va l'étendre à d'autres communes. C'est le confinement qui a sauvé la Chine, il n'y a pas d'autres mesures », a-t-il reconnu tout en insistant sur la capacité de résilience des congolais. « Nous tous devons nous préparer. Ce qui fait la force de l'homme c'est qu'il peut s'adapter », a-t-il ajouté.

On se rappelle que la semaine derrière, l'autorité provinciale avait décidé le confinement intermittent de Kinshasa durant trois semaines. Cette décision avait mis la ville en ébullition pour la simple raison qu'elle avait été annoncée sans laisser le temps aux Kinois de se préparer à cette situation inédite.

Conséquence de cette décision hâtive : la flambée exagérée des prix avait conduit le soir même le gouverneur à revenir sur sa décision, au moment où les Kinois suaient sang et eau pour faire des provisions. Sans compter le risque de contamination accrue dans les marchés bondés des gens ne respectant aucune consigne en cette période d'épidémie.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.