Algérie: Ligue 1/MC Oran - La masse salariale sera revue à la baisse

ORAN, 1 avr 2020 (APS) - Déjà confrontée à d'énormes problèmes financiers et ce avant même la suspension des compétitions sportives, la direction du MC Oran entend revoir à la baisse les salaires de ses joueurs, a-t-on appris mercredi de ce club de Ligue 1 de football.

Et comme la compétition a été suspendue, une mesure entrant dans le cadre de la prévention contre le coronavirus, la direction du club phare de la capitale de l'Ouest s'est retrouvée dans l'embarras, car estimant ne pas être en mesure de s'acquitter des salaires de joueurs inactifs.

A cet effet, elle attend une décision dans ce registre de la part de la Fédération algérienne de football permettant aux clubs de faire face à cette situation inédite, précise-t-on.

Mais en attendant, le directeur général, Si Tahar Cherif El Ouezzani, devra apurer les dettes de ses joueurs, étant donné que le club leur doit jusqu'à cinq arriérés de salaires, a précisé à l'APS, Baroudi Bellelou, membre de la direction du MCO.

Ce même dirigeant a fait savoir, en outre, qu'en raison des difficultés financières auxquelles fait face le club, une décision a été prise de réduire au maximum la masse salariale de l'équipe première, estimée actuellement à 25 millions de dinars, en vue de la saison prochaine.

Cette stratégie devrait permettre à la direction des "Hamraoua" de réduire sensiblement la masse salariale de son effectif, a prédit la même source, qui a refusé au passage de s'exprimer sur l'avenir des six joueurs dont le contrat arrive à terme à l'issue de l'exercice actuel, et considérés comme étant les joueurs les mieux payés au club.

Après 22 matchs joués en championnat, le MCO, éliminé dès les huitièmes de finale de la coupe d'Algérie, occupe la 8e place au classement avec 30 points, accusant un retard de dix unités sur le leader, le CR Belouizdad, rappelle-t-on.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.