Soudan: Le ministère des AE publie un communiqué sur les incidents à l'Ambassade du Soudan au Caire

Khartoum — Le Ministère des Affaires Etrangères a déclaré que des groupes de citoyens Soudanais ont manifesté Mardi matin devant l'Ambassade du Soudan au Caire, et certains d'entre eux ont tenté de prendre d'assaut l'Ambassade et de brûler certains dossiers.

Dans un communiqué publié Mercredi, dont une copie a été reçue par l'Agence Soudanaise de Presse (SUNA), le Ministère des Affaires Etrangères a précisé que le 31 Mars 2020, environ de 100 personnes se sont rassemblées devant l'Ambassade du Soudan au Caire, ont cassé la porte extérieure, sont entrées dans le bâtiment et ont essayé de brûler les bureaux, pour la deuxième fois en deux jours.

Le Ministère a indiqué que sous la lumière de ces actes, le Chargé d'Affaires par intérim, l'attaché technique et l'attaché militaire ont contacté les autorités de sécurité pour les informer de la question et demander des renforts de sécurité supplémentaires.

Le communiqué a expliqué qu'après une force armée égyptienne est arrivé à l'extérieur de l'ambassade, les manifestants se sont conformés aux instructions et sont sortis.

En conséquence, ajoutant que la police a arrêté huit personnes parmi les manifestants pour ne pas avoir soumis aux instructions.

Le ministère a déclaré que les membres de la mission diplomatique ont tenté de se rendre au bâtiment de l'Ambassade, mais qu'ils s'étaient heurtés à un certain nombre de manifestants dans les rues menant à l'ambassade, chose qui a entravé leur arrivée et que leur voiture a été jetée par des pierres et les manifestants couru derrière eux sur une longue distance, les forçant à revenir.

Selon le communiqué, la majorité de ceux qui ont commis cet acte odieux et répréhensible n'étaient pas des personnes bloquées, mais étaient des personnes résidant au Caire, et certains d'entre eux n'ont pas de billets de voyage et de passeports, en indiquant que d'autres étaient des demandeurs d'asile qui ne remplissent pas les conditions pour bénéficier de la subvention accordée par le Gouvernement du Soudan car il est limité aux seules personnes bloquées.

Le Ministère des Affaires Etrangères a expliqué que le processus de résolution du problème des ressortissants soudanais bloqués en Égypte progresse bien, faisant allusion à la coopération avec toutes les parties, révélant que l'ambassade, moyennant un soutien du Gouvernement Soudanais et des gentils membres de la communauté soudanaise, militants et personnalités concernées, ont réglé les conditions de 90% des personnes bloquées.

Le texte a indiqué que le dernier groupe de personnes bloquées arriverait au Caire aujourd'hui (Mercredi) soir de la zone Subaiya en Égypte à bord de six bus, ajoutant qu'une cinquantaine de personnes soudanaises bloquées ont fermement refusé de retourner au Caire et s'en tiennent à leur demande d'ouverture les frontières et de traverser les territoires soudanais.

Il convient de signaler que la mission diplomatique a fait les dispositions nécessaires pour évacuer un grand nombre de personnes bloquées dans la région de Subaiya à Assouan, et une délégation dirigée par le consul général s'est rendue à Assouan avec un certain nombre de personnes de la communauté, et que des appartements y ont été loués pour loger les personnes bloquées, mais les autorités égyptiennes ont estimé qu'il valait mieux les transférer au Caire, ajoutant que l'ambassade a procédé dans ce sens et a continué de recevoir des arrivées au Caire et de les fournir un logement et le soutien financier et matériel requis durant les derniers jours.

Par ailleurs, le Ministère des Affaires Etrangères a décidé de fermer le bâtiment de l'ambassade, à condition que le personnel de l'ambassade continue de s'acquitter de ses fonctions et d'intensifier ses efforts jusqu'à ce que la crise soit complètement résolue.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.