Madagascar: Mesure préventive - Agents et services publics dotés d'huiles essentielles

Engagement. Sept cent vingt flacons d'huiles essentielles et deux grands récipients ont été reçus, hier, par le Centre de commandement opérationnel de la lutte contre le covid-19. « Les huiles essentielles sont reconnues mondialement comme désinfectants, antiviraux et immunostimulants », justifie Andrandraina Rasolonjatovo, ingénieur agronome, producteur et expert en huiles essentielles, à l'occasion.

« Il est temps qu'on les destinent au profit de ces personnes au front dans le cadre de cette guerre contre un ennemi invisible. Elles méritent de se protéger afin de pouvoir protéger les autres. Les huiles essentielles obtenues sont utilisées au CCI Ivato et dans d'autres sites où des activités sont effectuées à proximité des agents à dépister du covid-19. La prévention s'impose et j'ai personnellement appris les vertus des huiles essentielles tirées des plantes médicinales de notre pays, à l'étranger où j'ai longtemps vécu », réagit le ministre de l'Intérieur,Tiana Harivelo Razafimahefa, à la tête du commandement de la lutte contre le coronavirus.

Le ministre s'est entretenu avec les professionnels réunis au sein du groupement des exportateurs d'huiles essentielles. Cinquante-deux entreprises locales déploient leurs efforts ayant abouti à la décision de donner aux services publics engagés dans la campagne antivirale, des quantités d'huiles essentielles utilisables à long terme. « Pour toutes les personnes impliquées dans la lutte contre la pandémie, la prévention est à renforcer. Les huiles essentielles reçues sont à distribuer pour la désinfection et la prévention. Les gouttes sont à mettre aux poignets et à renifler, de même les gouttes sont à verser dans une tasse d'eau bouillante dont la vapeur odorant est également à aspirer par le nez », affirme Tiana Harivelo Razafimahefa. Des pères et des mères de famille, des jeunes et des adultes travaillent dans différents services publics en ce moment.

Dans les principales artères de la capitale, des agents des forces de l'ordre se servent des huiles essentielles pour se protéger du virus. « Les plantes locales, à partir desquelles sont obtenues ces huiles, nous convainquent de leur efficacité antivirale expliquée par les experts venus nous les remettre », affirme l'un deux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.