Burkina Faso: Lutte contre le COVID-19 - Koudougou veut préserver sa «virginité»

A la date du lundi 30 mars 2020, au moment où nous écrivions ces lignes, Koudougou affichait zéro cas de COVID 19. Une "virginité" qui fait la fierté des autorités communales et des populations, qui multiplient les efforts et les initiatives pour maintenir loin de leur ville ce virus. Au nombre des actions entreprises, la mise à disposition de lave-mains dans les marchés et yaars de la ville. Une opération conduite par le maire, Mocktar Maurice Zongo avec l'implication des occupants des lieux de commerce.

Désormais, et ce depuis le lundi 30 mars 2020, l'accès au grand marché et aux petits marchés de Koudougou est conditionné par le port d'un cache-nez, qu'on soit client ou marchand, et le lavage des mains au niveau des entrées. Et pour faciliter la mise en œuvre de cette mesure, les autorités ont rencontré les représentants des commerçants du marché central et des yaars le samedi 28 mars 2020 à la mairie pour une séance de concertation. "Nous sommes parvenus à l'adoption de mesures consensuelles. Les acteurs ont manifesté de l'empressement quant à l'application des mesures car ils savent que s'il y a un seul cas de COVID 19 dans la ville, nous allons être obligés de fermer les lieux de commerce", confie le maire, Mocktar Zongo. Et pour mettre en œuvre ces mesures, le conseil municipal a acquis 100 lave-mains au profit des marchés et de certaines formations sanitaires. Dix sont destinés au petit marché du secteur 10, quartier Bourkina. Des lave-mains qui ont été remis avant-hier lundi en présence des responsables de ce lieu de commerce.

Après la remise du matériel d'hygiène, le maire a dit à l'assistance que si les mesures de prévention sont respectées, Koudougou pourra garder le statut de ville sans COVID-19. Il a tenu à rappeler les mesures prescrites à cet effet dont la distanciation sociale, le lavage des mains, l'utilisation des gels et solutions hydroalcooliques, le port des bavettes. Mocktar Maurice Zongo a invité les commerçants à limiter le nombre d'occupants dans les boutiques. Aux populations, il préconise la réduction de leur mobilité et de leur nombre pour aller faire les emplettes. Outre ces actions qui visent à barrer la route au virus, le conseil municipal a décidé de désinfecter les marchés et certains lieux publics, dont les cités universitaires. M. Zongo insiste sur le fait que les acteurs ont été impliqués dans la prise des décisions. La mairie s'est chargée de l'acquisition des lave-mains. En retour, les bénéficiaires s'occuperont de l'eau, du savon et du respect des mesures par eux-mêmes et par leurs clients.

Des mesures contraignantes mais indispensables

Si les marchés et yaars restent ouverts à Koudougou, les autorités communales ont procédé à la fermeture de l'ensemble des débits de boissons. "Je demande à la population de respecter les mesures de prévention. Il y a des petits malins qui violent ces prescriptions. Il y aura des contrôles et les contrevenants s'exposent à la rigueur de la loi. Le maire a particulièrement mis à l'index certains débits de boissons qui continuent d'ouvrir leurs espaces aux consommateurs et certains terrains et espaces vides où des jeunes s'adonnent à des sports collectifs. "Ce sont des actions qui nous exposent tous et qui favorisent la propagation de la maladie. J'appelle tout un chacun à être responsable de sa vie et de celle de son entourage.

Ce sont des mesures contraignantes, je le sais, mais elles sont indispensables", a relevé l'édile de la cité du Cavalier rouge. "Notre souhait est que le mal n'entre pas dans notre ville. C'est pourquoi nous souscrivons aux mesures des autorités. Nous allons veiller à leur application", renchérit le président d'honneur du marché de Bourkina, Saïdou Baziémo. Des propos soutenus par la présidente des commerçantes, Rasmata Iria, et le Ra-naaba (chef de marché) Christophe Zongo, qui ont au passage témoigné leur reconnaissance au maire et aux conseillers municipaux dont certains étaient présents, à l'instar d'Adjara Ouédraogo. Celle-ci a invité les commerçantes à être à l'avant-poste de la lutte contre le coronavirus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.