Madagascar: Transport routier - Trois personnes en quarantaine

La situation journalière, pour hier, au Centre de commandement opérationnel (CCO Covid-19) à Mahabibokely fait état de trois personnes mises en quarantaine et dix-huit Prélèvements rapides (PCR) effectués et vingt-et-un Tests de diagnostic rapide (TDR). Pour le moment, aucun cas positif n'a été décelé à Mahajanga, le résultat d'un seul prélèvement reste à confirmer sur les dix-sept par PCR.

Par ailleurs, neuf cent vingt-neuf personnes (huit cent treize le mardi 31 mars) ont été contrôlées au barrage de Belobaka jusqu'à hier.

Cinquante-cinq personnes ont passé le contrôle sanitaire, mardi, en provenance de la capitale et d'Antsirabe. Au total, vingt-sept voitures dont dix-sept camions, trois camions-citernes, ainsi que trois véhicules de marque Sprinter fourgon et sept voitures particulières étaient entrées à Mahajanga.

Les camions transportant des marchandises telles que légumes et fruits, produits laitiers et autres alimentations sont autorisés à circuler sans aucune autorisation spéciale. Deux personnes seulement sont autorisées à accompagner chaque véhicule.

Des passagers clandestins ont été aperçus dans des camions de légumes. Ces derniers jours, des voitures particulières immatriculées de la capitale, de Toamasina circulent à Mahajanga. Mais le plus étonnant pour les habitants est la présence de nombreux vacanciers.

« Ils prennent des taxis-brousse de la zone régionale jusqu'à Ankazobe, lieu du premier barrage. Puis, ils remontent dans un autre taxi-brousse vers Maevatanana et ainsi de suite à Ambondromamy jusqu'à Mahajanga. D'autres marchent à pied à Mahajanga pour échapper la barrière à Belobaka », a témoigné une personne.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.