Mauritanie - La Banque mondiale approuve un don de 133 millions de dollars pour les services de base

Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé trois dons de l'Association internationale de développement (Ida) d'un montant total de 133 millions de dollars, provenant notamment du Sous-guichet régional d'Ida18 pour l'aide aux réfugiés et aux communautés d'accueil.

Ces fonds sont destinés à améliorer l'accès des populations les plus pauvres et vulnérables aux services et infrastructures de base dans les circonscriptions (wilayas) de Trarza, du Gorgol, de l'Assaba et du Guidimakha, ainsi que dans les deux Hodhs (el Gharbi et el Chargui), situés au sud de la Mauritanie, à la frontière avec le Sénégal et le Mali.

« Avec ce nouvel appui financier, la Banque mondiale multiplie par deux son programme en Mauritanie, en se concentrant sur les zones les plus fragiles du pays où les effets du changement climatique, la pauvreté et l'augmentation des risques sécuritaires affectent le quotidien des populations », souligne dans un communiqué, Laurent Msellati, responsable des opérations de la Banque mondiale pour la Mauritanie.

« Ces trois projets sont alignés sur les priorités du gouvernement dans sa lutte contre l'exclusion, sa politique de décentralisation et ses efforts pour améliorer l'accès aux services de santé de base, à l'eau potable, à l'assainissement et à l'électricité dans les centres urbains secondaires et les zones rurales, notamment dans la région des Hodhs où intervient l'Alliance Sahel. », a-t-il ajouté.

Selon le communiqué, cet appui financier est destiné à financer deux nouveaux projets et à apporter un financement supplémentaire à un projet en cours d'exécution dans le secteur de la santé. Il s'agit du projet d'appui à la décentralisation et au développement des villes intermédiaires productives (Moudoun), financé par un don Ida à hauteur de 66 millions de dollars.

Il y a également le projet sectoriel d'accès à l'eau et à l'assainissement, financé par un don Ida à hauteur de 44 millions de dollars, vise à accroître l'accès à des services améliorés d'eau et d'assainissement dans certaines zones rurales et petites villes, également situées au sud de la Mauritanie. Ce projet s'attachera en particulier à construire et réhabiliter les réseaux d'alimentation en eau, les latrines et les installations pour le lavage des mains dans les centres publics.

Enfin, un financement additionnel de 23 millions de dollars qui permettra d'étendre le projet en cours d'appui au système de santé dans la région de Hodh el Chargui afin d'y améliorer l'utilisation et la qualité des services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et de nutrition.

En collaboration avec les partenaires humanitaires et de développement, le projet apportera un soutien spécifique pour répondre aux besoins sanitaires des réfugiés et des communautés d'accueil. Il renforcera notamment les équipements sanitaires dans le camp de M'bera.

Le projet fournira également une aide sociale par le biais de transferts monétaires conditionnels aux ménages pauvres afin de promouvoir la vaccination, la déclaration des naissances et le recours aux services de nutrition à travers le programme national de filets sociaux.

Adou FAYE

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.