Cote d'Ivoire: Demande d'autorisation de sortir d'Abidjan - Le gouvernement annonce un réaménagement du mode opératoire

Les demandes de laissez-passer à l'Ecole nationale de Police, sis à Abidjan-Cocody, en vue de sortir du Grand Abidjan sont suspendues ce jeudi 2 avril 2020. La décision a été prise par le ministre de la Sécurité de la Protection civile, Diomandé Vagondo.

La raison, le ministre de la Sécurité affirme qu'Il sera procédé ce même jeudi, « à la désinfection entière de l'Ecole Nationale de Police ». Par ailleurs Diomandé Vagondo annonce la mise en place « d'un réaménagement du mode opératoire des demandes » au profit des populations dans « les plus brefs délais ». Cette mesure, dit-il, a pour objectif d'éviter les regroupements tels qu'observés et qui selon plusieurs observateurs pourraient favoriser une propagation du virus.

Le Conseil national de sécurité avait décidé le lundi 16 mars 2020 de l'interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes. Aussi avait-il conseillé aux populations la distance sociale d'un mètre, en vue de freiner l'extension du Coronavirus en Côte d'Ivoire.

Rappelons que le Grand Abidjan est composé des villes d'Abidjan, des communes de Bingerville, Anyama, Songon, Bonoua, Grand-Bassam, Assinie, Dabou et Adzaguié.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.