Sénégal: Covid-19 - Le point après un mois d'épidémie

2 Avril 2020

Le Ministre de la Santé et de l'Action Sociale a tenu une conférence de presse, ce jeudi, avec la participation des parties prenantes du système sanitaire afin de faire le point mensuel de la pandémie du Coronavirus au Sénégal.

Depuis le début de l'épidémie, 40% des cas infectés au Covid-19 sont importés, 56% des cas ont été en contact avec les personnes infectées et 4% de cas sont issus de la transmission communautaire.

Ainsi, le directeur du Centre d'Opérations d'Urgences Sanitaires (COUS), Dr Abdoulaye Bousso informe : « à partir de la semaine prochaine, les mesures prises par l'Etat commenceront à faire effet et nous aurons une meilleure visibilité sur la courbe épidémiologique ».

Le Sénégal dispose de sept sites de prises en charge et une totalité de 500 lits disponibles pour les malades. Le Sénégal a aussi reçu des équipements de protection de la Chine.

Les patients, entre 25 60 ans représentent 64%, ceux de plus de 60 ans 14% avec une légère prééminence des femmes.

1851 personnes suivies en ce moment mais depuis le début 2 888 personnes ont été suivies.

C'est depuis le 26 Février 2020, que l'Institut Pasteur a identifié son premier cas suspect. Le directeur de l'Institut Pasteur informe que depuis un mois, 1738 échantillons ont été testés avec en moyenne 53 par jour. Son institut présente une capacité de 500 tests par jour.

Faisant l'objet de débat, depuis plusieurs semaines, le dépistage massif n'est pas à l'ordre du jour selon le directeur de l'Institut Pasteur. « Le dépistage massif n'est pas justifié, vu les moyens logistiques dont le Sénégal dispose ».

Le chef de la cellule des maladies infectieuses de Fann, le Professeur Seydi s'est prononcé sur l'usage de l'hydroxyde chloroquine. « Les patients guérissent plus vite ».

Il informe que la prise en charge des malades du Covid-19 concerne aussi bien le traitement anti-viral que le traitement symptomatique.

Il révèle aussi que certains patients présentent d'autres pathologies notamment le diabète et l'hypertension artérielle... « Nous devons prévenir les complications et les surinfections ». La prise en charge est donc un package. Toutefois, il met en garde les populations sur l'automédication.

Le chef réanimation de l'hôpital Fann a aussi participé à la conférence de presse. 'Le Sénégal dispose de 56 lits de réanimation et 40 lits en cours de mise en disposition », informe-t-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.