Sénégal: Le monde pleure son Pape

L'annonce de la mort de l'ancien président de l'OM, Pape Diouf, a plongé le monde du football dans une consternation. Jamais un président de club n'a reçu autant d'hommages émouvants et unanimes. Une mort symbolique puisqu'elle est intervenue à un moment sombre où toutes activités sportives sont en stand-by à cause de ce virus invisible qui a emporté cette grande figure du football. De Dakar à Paris, les hommages sont les mêmes : «engagé, courageux, sympathique, magnanime... » sont les dénominateurs communs des témoignages notés de part et d'autre.

«Une éminence grise du football», selon Macky Sall

«J'ai appris avec émotion le décès de Pape Diouf. Je rends hommage à cette grande figure du sport, ce grand dirigeant engagé et éminence grise du football », a déclaré Macky Sall sur Twitter. Poursuivant son hommage, le chef de l'Etat a présenté: « Au nom de la nation sénégalaise, à la famille du défunt ses condoléances les plus attristées ».

«Un monument du Sport», dixit Matar Ba

Il a été suivi par le ministre des sports, Matar Ba, qui n'a pas tardé de rendre public sur sa page Facebook ses témoignages les plus émouvants sur le défunt : «On vient de perdre un monument du sport en général, et du football en particulier. C'est avec douleur et tristesse qu'on l'a appris. Un homme, persévérant et engagé »

Des responsables français ont également rappelé l'immense place que Diouf occupait dans le football hexagonal. Les clubs de Ligue 1, ses anciens joueurs à Marseille où tout simplement ses anciens protégés du temps où il était agent de joueurs, tous l'honorent.

Habib Bèye : «Il m'appelait mon «fils», moi mon «père»

C'est le cas d'Habib Beye, consultant de Canal + et ancien capitaine de l'OM, qui a délivré un hommage court et concis pour un homme qui a beaucoup compté dans sa carrière de footballeur professionnel. « Il m'appelait "fils" je l'appelais "père" il a été mon agent, mon président, mais avant tout un homme exceptionnel pour moi. Mon hommage pour toi Pape ne tiendrait pas dans un tweet. Merci. »

«Il était le meilleur», selon Mamadou Niang

Mamadou Niang, ancien international sénégalais et ancien capitaine de l'OM n'a pas retenu ses émotions en parlant de celui qui a façonné en partie sa carrière de foot. «C'est avec une très grande tristesse que je viens d'apprendre que Pape nous a quitté. Mes pensées vont à sa famille, ses proches. Tu étais le meilleur d'entre nous et un modèle pour moi. Saches que tu resteras à jamais dans mon cœur Pape. Je t'aime » as-t-il tweeté.

Parmi ces témoignages, celui du président de Lyon, Jean-Michel Aulas, qui le présente comme « un grand président, très performant, respectable et respecté. J'avais un profond respect pour lui, je m'associe à la peine de toute sa famille et de tous ses amis », a ajouté le président de l'Olympique lyonnais, cité par le site internet du journal L'Equipe.

L'ancien joueur de l'OM et capitaine des Blacks stars du Ghana, André Ayew, a également rendu un vibrant hommage à celui qu'il considérait comme un père dans une lettre pleine d'émotions à faire verser des larmes. «Tu as été un grand père, un père mais avant tout mon mentor et bien même plus que ça, tu as été mon tuteur légal quand je suis arrivé en France à l'âge de 14 ans. Tu m'as accueilli, tu as pris soin de moi, tu m'as soutenu et accompagné dans la poursuite de mon rêve, celui de devenir footballeur professionnel. A chaque étape tu répondais présent » a souligné sur Instagram l'actuel attaquant de Swansea. « Je ne pourrai jamais assez te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi, mon père, mon frère et toute ma famille » poursuit l'international ghanéen avant de conclure son hommage en ces termes : «Il m'est difficile aujourd'hui de te dire au revoir. Tu as été, tu es et tu resteras un grand Monsieur, un très grand Monsieur.

Puisse ton âme reposer en paix ».

Le Franco-Sénégalais Benjamin Mendy se souvient d"'un grand président", d"'un immense homme qui aura toujours dignement représenté l'OM et ses valeurs".

Le joueur de Manchester City (élite anglaise), qui est passé par l'OM, évoque "une grande perte pour le football français et africain".

Kylian Mbappé, attaquant du PSG, a fait part de sa tristesse d"'apprendre le décès d'un monument de notre football". "Mes condoléances à la famille Diouf", a-t-il ajouté.

Rio Mavuba, un ancien milieu de terrain international français, originaire de la République démocratique du Congo, écrit que "Pape était le symbole, l'exemple qui nous a montré que l'on pouvait officier à des postes importants dans notre milieu, en dehors du terrain... Une référence en tant que dirigeant, en plus d'avoir été un brillant agent [de joueurs] et journaliste".

Des dirigeants français et des internationaux sénégalais, dont Demba Ba et Mbaye Niang, se sont associés aux hommages rendus à l'ancien président de l'OM note l'APS.

C'est le monde du football qui a pleuré la disparition de Pape Diouf, qu'il considère comme une immense perte pour le sport en général. Pape Diouf a rendu l'âme avant-hier mardi après avoir attrapé le coronavirus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.