Afrique de l'Ouest: Lutte contre la propagation de Covid-19 - La BCEAO fléchit sur les paiements digitaux

Dans un communiqué datant d'hier, mercredi 1er avril, la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (Bceao), dans un élan de solidarité et d'encouragement des efforts des pouvoirs publics des Etats membres de l'Union dans la lutte contre la propagation du Covid-19, de concert avec l'ensemble de la communauté bancaire et les établissements de monnaie électronique de l'Union, informe avoir pris de nouvelles mesures pour encourager les populations à limiter les contrats physiques grâce à l'utilisation des paiements digitaux.

Lesdites mesures prises, au nombre de 8, prennent effet à compter du 3 avril prochain sur l'ensemble des pays de l'Union. Elles concernent, entre autres, la gratuité, à l'échelle nationale, des transferts de monnaie électronique entre personnes pour les montants inférieurs ou égaux à 50 000 francs CFA, y compris les virements de comptes bancaires vers les portes monnaies électroniques, et vice-versa; la gratuité des paiements de factures d'eau et d'électricité, via la téléphonie mobile, pour les montants inférieurs ou égaux à 50 000 francs CFA; la suppression, par les émetteurs de monnaie électronique, des commissions payées par les commerçants sur les paiements marchands, adossés à la monnaie électronique; la réduction de 50% par les banques, des commissions payées par les commerçants sur les paiements marchands, adossés à la carte dans le réseau du Groupement interbancaire monétique de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Gim-Uemoa); le relèvement du plafond de rechargement de porte-monnaie électronique de deux (2) à trois (3) millions de francs CFA et du cumul mensuel de rechargement de dix (10) à douze (12) millions de francs CFA. Cette mesure est applicable uniquement aux clients régulièrement identifiés; la réduction de 50% des frais appliqués aux virements bancaires de la clientèle, traités via le Système interbancaire de compensation automatisé de l'Uemoa (Sica-Uemoa); l'assouplissement des conditions d'ouvertures des comptes de monnaie électronique.

A ce titre les émetteurs de monnaie électronique sont autorisés à activer les portes monnaies électroniques sur la base de la téléphonie mobile, sous réserve de recueillir, par tout moyen, l'accord du client et de réaliser les diligences liées à l'identification à distance, dans la limite des plafonds réglementaires; et, enfin, la baisse de 50% des frais de retrait par carte bancaire dans le réseau régional du Gim-Uemoa. Au finish, la Banque centrale «engage la communauté bancaire à assurer la disponibilité et la qualité des services au niveaux des guichets automatiques et des terminaux de paiement électroniques», souligne la source.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.