Cameroun: Yaoundé - Pas de cérémonie de remise des galons

C'est en raison de l'application des mesures gouvernementales de lutte contre la propagation du Covid-19.

« Les cérémonies de remise des galons ou des épaulettes sont essentiellement symboliques. Seuls comptent les actes de promotion signés par les autorités compétentes », indique-t-on du côté de la division de la Communication au ministère de la Défense. Hier, la Cour d'honneur de la Brigade du quartier général n'a pas abrité la traditionnelle cérémonie de remise des galons aux promus au titre du 1er avril 2020. Et pour cause, explique-t-on ici, l'on entend respecter les mesures édictées par le président de la République dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du corona virus. Des mesures qui ont été rendues publiques le 17 mars 2020 par le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute.

Et particulièrement celle interdisant des regroupements de plus de 50 personnes. Pour les éléments de la garnison de Yaoundé qui auraient dû recevoir leurs galons le 1er avril 2020, les décisions ministérielles concernant leurs avancements ont été signées par les autorités compétentes, et notamment le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense le 30 mars dernier. Toutefois, tient-on à préciser à la division de la Communication de ce département ministériel, les promus savaient depuis le début de l'année qu'ils allaient changer de grade dès le 1er avril 2020. « Ils peuvent désormais arborer leurs nouveaux galons même s'il n'y a pas eu le rituel habituel de remise de ceux-ci, comme cela a toujours été le cas jusqu'ici ». Ce qui n'enlève donc rien à la valeur des nouveaux grades des promus du 1er avril.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.