Congo-Brazzaville: Télécommunications - Yves Castanou veut hisser Congo Télécom dans le top des entreprises du secteur

Le nouveau directeur général de la société publique des télécommunications, Yves Castanou, a dévoilé mercredi à Brazzaville, lors de sa prise de fonction, son ambition de faire de Congo Télécom « la société numéro un au Congo dans tous les domaines ».

« J'hérite d'un enfant d'un certain âge, et c'est donc à moi de l'emmener vers un autre niveau de maturité. Je crois que c'est possible. Mon rêve c'est d'être toujours numéro un », a-t-il souligné au terme d'une cérémonie de passation de service avec l'administrateur général sortant, Akouala, ayant dirigé l'entreprise pendant douze ans.

Reconnaissant le travail qui a été accompli par son prédécesseur, Yves Castanou, désormais ancien directeur général de l'agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce) a déclaré privilégier le travail collaboratif pour venir à bout des objectifs que s'est assigné le gouvernement à travers l'opérateur public.

Trois leviers importants ont été annoncés par l'administrateur sortant pour conduire l'entreprise vers les destinées résolues par le gouvernement. Akouala a évoqué, pour ce faire, l'éminence de démarrage de la troisième phase du projet de couverture nationale en télécommunications (PCN) qui va positionner Congo Télécom sur de nouveaux challenges.

Une troisième phase qui permettra l'interconnexion maximum de ménages au haut débit, et sans doute l'implémentation des services comme le triple Play capable d'offrir la télévision, l'Internet et le téléphone.

Autre tableau présenté par l'administrateur général sortant, la perspective d'investissement de 13 milliards de FCFA attendu par l'opérateur grâce à un financement d'une banque internationale. Enfin, a souligné Akouala, Yves Castanou peut se réjouir d'avoir une équipe dynamique, jeune et formée sur laquelle il peut compter pour bâtir de nouveaux challenges.

Le ministre des postes, des télécommunications et de l'économie numérique, Léon Juste Ibombo qui a présidé la passation de service a rappelé au nouveau directeur général la feuille de route du gouvernement en la matière, celle d'arrimer le Congo au développement de l'économie numérique.

« Votre challenge est d'exécuter cette feuille de route, faire en sorte que l'opérateur historique continue d'exister dans cet environnement concurrentiel, et que les investissements consentis par le gouvernement soient rentabilisés », a appuyé Léon Juste Ibombo.

Après une longue structuration juridique et des réformes plusieurs fois retardées, Yves Castanou hérite d'une société majeure dans l'écosystème des télécommunications au Congo. Si son management est plusieurs fois salué à la tête de l'Arpce où il passé dix ans, avec d'importantes réformes et un bilan jusque-là estimé, sa nomination à Congo Télécom est perçue par nombreux comme un engagement de l'Etat à redorer le blason de l'opérateur public afin qu'il assume son rôle de catalyseur de l'écosystème numérique au Congo.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.