Sénégal: Difficultés de remboursement des crédits bancaires - La BCEAO en renfort des entreprises affectées par le Covid-19

La Banque centrale des états de l'Afrique de l'ouest (Bceao) appuie sur l'accélérateur pour contrer les effets dévastateurs du coronavirus sur le tissu économique de l'espace Uemoa.

En effet, dans le cadre de la mise en place d'un accompagnement des entreprises qui rencontrent des difficultés pour rembourser leurs crédits à cause de la crise liée au coronavirus, la Bceao autorise les établissements de crédits à classer les créances saines ayant fait l'objet d'un report d'échéances du fait des effets de la pandémie du covid-19, dans un compte spécifique à l'intérieur de la catégorie des créances saines et non dans celle des créances en souffrance.

En conséquence, les créances dont les échéances ont été reportées seront également traitées comme des créances saines dans leurs catégories respectives au plan prudentiel.

Sur cette base, la Bceao invite les établissements de crédit à accorder aux entreprises affectées par les effets de la pandémie et qui le sollicitent, un report d'échéances sur leurs prêts, pour une période de trois mois renouvelable une fois, sans charge d'intérêt, ni frais, ni pénalité de retard.

Par ailleurs, pour les entreprises qui n'auront pas obtenu un accord de report d'échéances avec leurs banques partenaires, la Bceao a mis en place un dispositif de suivi et de facilitation dénommé « Dispositif Covid-19 ». Un mécanisme qui vise à conforter le dialogue entre les entreprises et leurs partenaires bancaires et à rétablir, le cas échéant, une relation de confiance, à partir d'une démarche commune de recherche de solutions.

La Bceao appréciera, en relation avec le secrétariat général de la Commission bancaire l'Union monétaire ouest africaine (Umoa), les implications des reports d'échéances sur la situation comptable et prudentielle des établissements de crédit.

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.