Madagascar: Groupe de la BAD - Deux millions USD d'aide d'urgence pour soutenir les mesures de l'OMS

Tous les efforts sont concentrés sur la lutte contre la pandémie de coronavirus. Selon la BAD, ses pays membres régionaux doivent pouvoir prévenir, détecter rapidement, analyser, maîtriser et traiter les cas de Covid-19.

Le Groupe de la BAD contribue activement dans ses pays membres à la lutte contre la pandémie du Covid-19.

Il faut aider les pays africains à maîtriser la pandémie et à en atténuer les effets. C'est ce qu'a déclaré le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD), qui vient d'approuver le décaissement de deux millions USD. Ce fonds est octroyé, sous forme d'aide d'urgence, à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), pour le renforcement de sa capacité à aider les pays africains dans la lutte contre la pandémie du Covid-19. Le don, qui répond à un appel international de l'OMS, sera utilisé par cet organisme mondial pour donner les moyens aux pays membres régionaux de prévenir, détecter rapidement, analyser, maîtriser et traiter les cas de Covid-19.

Il fait partie de plusieurs interventions de la BAD, destinées à aider les pays membres à lutter contre la pandémie qui, bien que lente à arriver en Afrique, se propage rapidement et impose des contraintes à des systèmes de santé déjà fragiles. Selon les informations, le Bureau de l'OMS pour la région Afrique utilisera ces fonds pour renforcer les capacités de 41 pays africains, dont Madagascar, à prévenir, soumettre à des tests et traiter les cas d'infection. Il renforcera également les systèmes de surveillance, approvisionnera et distribuera des trousses de tests et des réactifs de laboratoire, et apportera son soutien aux mécanismes de coordination aux niveaux national et régional.

Confinement. Madagascar a appliqué un confinement partiel, depuis le 23 mars. Une mesure prévue se terminer le 4 avril, mais qui pourra être prolongée, compte tenu de l'évolution de la situation. Selon le représentant du département du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences auprès de la BAD, le don attribué à l'OMS devrait permettre aux pays membres régionaux de mettre en place des mesures de confinement solides, dans les 48 heures à compter de la confirmation de cas individuels de Covid-19 ; et également de soutenir le Bureau de la région Afrique de l'OMS dans la diffusion d'informations et la sensibilisation des communauté. Ce don est une contribution au Plan de préparation et d'intervention de l'OMS de 50 millions USD, appuyé également par d'autres partenaires, y compris le Système des Nations Unies.

Lourds impacts. On estime que l'Afrique aura besoin de plusieurs milliards de dollars pour amortir l'impact de la maladie, alors que beaucoup de pays s'efforcent désespérément de contenir la maladie par des mesures d'urgence, notamment en imposant un isolationnisme commercial. À travers le monde, des usines ont été fermées et des travailleurs renvoyés chez eux, perturbant les chaînes d'approvisionnement, le commerce et les voyages, et menant beaucoup de pays vers la récession.

Le Groupe de la BAD devrait dévoiler un programme d'aide financière qui permettra aux gouvernements et aux entreprises d'adopter des mesures souples destinées à réduire les effets de cette pandémie sur les plans économique et social. Rappelons que jeudi dernier, la BAD a levé un montant exceptionnel de trois milliards USD, par le biais d'un emprunt obligataire social de trois ans. Il s'agit du plus important emprunt social libellé en dollars, sur les marchés de capitaux internationaux. Ce fonds permettra d'atténuer les effets économiques et sociaux de la pandémie.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.