Mauritanie: Les ministres de l'Enseignement supérieur et de la Justice commentent les travaux du Conseil des ministres

Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l'Information et de la Communication, porte-parole officiel du gouvernement, Dr Sidi Ould Salem et le ministre de la Justice, Dr Haïmoud Ould Ramdhane ont commenté, ce jeudi après-midi, les résultats des travaux du Conseil des ministres.

Le porte-parole officiel du gouvernement a indiqué que le Conseil a examiné et adopté un projet de loi d'habilitation qui autorise le gouvernement, en application de l'article 60 de la Constitution de prendre par ordonnance toutes les décisions nécessaires dans le contexte de la pandémie du Covid-19.

A la question de savoir si l'année scolaire en cours sera une année blanche, le ministre a répondu qu'il n'est pas possible en ce moment de le déterminer dans la mesure où l'on ne connait pas encore quand est-ce que le fléau prendra fin.

Il a précisé qu'une année blanche constituera une catastrophe financière pour l'Etat, une perte pour la jeune génération et un retard pour toute l'action éducative dans le pays. Il a, toutefois, indiqué qu'un retard de trois mois pourrait, au besoin, être compensé par un enseignement durant les mois de vacances, ajoutant qu'il est encore tôt pour aborder cette question.

S'agissant des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la prolifération du coronavirus, Le porte-parole officiel du gouvernement a souligné que celles-ci ont englobé un ensemble de décisions parmi lesquelles figurent la fermeture des frontières, le confinement de toutes les personnes arrivées au pays par voies aérienne, terrestre et maritime, et l'instauration du couvre-feu.

De même, a-t-il dit, d'importantes mesures, de nature à alléger les conséquences de la crise sur les citoyens ont été annoncée par le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, dans sa récente adresse à la Nation. Il s'agit, notamment, de la création du Fonds national de Solidarité sociale et de lutte contre le coronavirus, qui a bénéficié d'un élan réel de solidarité des citoyens et des institutions.

Dr Sidi Ould Salem a affirmé que le département de la santé maitrise jusqu'ici la situation et qu'il assure son suivi de près en coordination avec les Etats et les organisations concernées pour contenir toute évolution éventuelle du fléau.

De son côté, le ministre de la Justice a expliqué les bases juridiques du projet de loi d'habilitation qui confère au gouvernement, en application de l'article 60 de la Constitution, et après accord du Président de la République, la possibilité de demander au Parlement de l'autoriser de légiférer par ordonnance pour l'application de son programme.

Plus de: ANI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.