Togo: La société civile irritée par les félicitations adressées au président Gnassingbé

Faure Gnassingbé a reçu la semaine dernière des messages de félicitations de la France, de l'Allemagne et de l'Union européenne pour sa réélection à la présidence du Togo.

Le résultat de la présidentielle du 22 février est toujours contesté par Agbéyomé Kodjo, l'opposant continue de revendiquer la victoire. L'envoi de tels messages de félicitations irrite la société civile togolaise.

Nous sommes conscients que la realpolitik et la diplomatie des États ont prévalu en la matière, mais après avoir annoncé que l'Union européenne n'allait pas envoyer une mission d'observation au Togo, parce que les conditions n'étaient pas réunies pour une élection intègre et transparente, après donc avoir annoncé cela, finir par présenter ses félicitations, avouez qu'il y a de quoi s'interroger.

C'est pour cela que la société civile togolaise rappelle qu'au Togo, malheureusement, les élections permettent surtout au pouvoir en place de perdurer et que l'alternance démocratique politique n'a jamais vu le jour.

Les félicitations présentées par l'Allemagne, la France et l'Union européenne nous paraissent donc superflues. Nous prenons acte tout de même.

Et nous, nous allons continuer à œuvrer que pour l'alternance démocratique devienne une réalité et que nous puissions aussi voir s'installer une vraie démocratie et faire en sorte également que des élections transparentes, acceptées par tous, puissent voir le jour au Togo.

David Dosseh, premier porte-parole de l'organisation de la société civile Togo-Debout

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.