Afrique du Sud: La vie d'une famille confinée à Soweto

En Afrique du Sud, l'inquiétude grandit. Le coronavirus a récemment gagné les « townships » et menace de se propager à très grande échelle. En ces lieux, le confinement est souvent à la limite du possible, car ces quartiers sont en marge des villes, souvent pauvres et surpeuplés.

Tout juste 45m2 à l'extrémité sud de Soweto, chez les Pooe, il y a Melusi le fils étudiant, ses deux parents, ainsi que l'arrière-grand-mère. Quatre générations confinées sous le même toit donc.

Alors Melusi prend des mesures de précautions : « Je me tiens à distance de mon arrière-grand-mère. Depuis une semaine, je n'interagis plus du tout avec elle. Mais nous partageons quasiment toutes les pièces donc c'est difficile de complétement l'éviter à la maison. »

Les lingettes et gels hydroalcooliques sont partout dans le logement. Comme dans les supermarchés où Motseoa, la mère de famille, va faire les courses : « Nous devons aller au centre commercial pour les courses. Oui il y a des mesures de distanciation à l'intérieur des magasins. Mais le problème, c'est qu'à l'extérieur, on doit faire la queue les uns contre les autres. Tout ça, car les petites épiceries habituelles ont fermé. »

Peu de connexion internet

Le problème pour l'heure est en réalité un problème scolaire. Comme des centaines de milliers d'étudiants Melusi peine à suivre ses cours de logistique de l'université de Johannesburg : « C'est une des seules bonnes nouvelles. Les opérateurs mobiles ont baissé leur prix, mais ce n'est pas assez pour que nous, étudiants, puissions suivre nos cours en ligne. »

En effet, les données mobiles et internet sont extrêmement cher dans le pays. Le plus cher du continent. Et laisse donc des millions de Sud-Africains presque sans connexion pendant le confinement.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.