Togo: La France préconise un moratoire de la dette

2 Avril 2020

Le ministre français des Finances Bruno Le Maire a appelé jeudi à "éviter un drame" dans les pays en développement, en particulier en Afrique, et proposé des mesures comme "un moratoire" de la dette.

"Nous avons la responsabilité d'éviter un drame dans les pays en développement, en particulier en Afrique", a affirmé le ministre lors d'une conférence de presse, quelques jours après avoir appelé le G20 à prendre des mesures à l'égard de pays qui pourraient rapidement se retrouver dans une situation financière difficile.

"Nous soutenons un moratoire de la dette des pays les plus pauvres dans les mois à venir", a-t-il affirmé, soulignant que "le Club de Paris, qui a l'expérience de ces situations, devrait être à l'avant-garde de cette initiative".Il a également précisé que la France soutient "l'idée de Droits de tirage spéciaux (DTS) du FMI à hauteur de 500 milliards de dollars" et celle "qu'une nouvelle ligne de crédit rapide pour compléter la ligne de swap des banques centrales soit introduite pour soutenir les pays qui ont en le plus besoin".

Les DTS (Droits de tirage spéciaux) sont une sorte de monnaie créée par le FMI dont le cours évolue en fonction d'un panier de devises.Les lignes de swaps sont des outils de protection contre un risque de liquidités en devises, typiquement pour les pays qui s'endettent en dollars et dont la monnaie se dévalue par rapport au billet vert, rendant leurs dettes plus difficiles à rembourser.L'épidémie de Covid-19 évolue de manière rapide sur le continent africain. L'Afrique du Sud est le pays africain qui compte officiellement le plus de cas du nouveau coronavirus, près de 1.400, dont cinq morts.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.