Burkina Faso: Coronavirus - Remise de peine pour 1207 prisonniers

Le grand public s'attendait à un e-conseil comme cela a été le cas la semaine passée. Un contrepied. Un tour sur la toile permet de voir sur la pace Facebook du président du Faso que le Conseil des ministres se tiendra à la fois en présentiel et en visioconférence. Il a même été dit qu'à l'issue des travaux, un point de presse serait fait. Où ? Finalement au Service d'information du gouvernement (SIG) avec comme seul animateur le ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou. Il est ressorti du conseil que dans la lutte contre le COVID-19, 1207 prisonniers seront graciés. Détails.

Un travail minutieux sera fait pour désigner les 1207 prisonniers qui seront graciés. Les conditions pour bénéficier de la remise de peine sont : l'état de santé du détenu, l'âge avancé, l'accomplissement de la moitié de la peine et la nature moins grave de l'infraction. En plus clair, pour ce qui est du dernier critère, le détenu ne doit pas être dans les geôles pour acte de grand banditisme, d'excision et de terrorisme.

Le conseil a également instruit le ministre de la Santé et celui de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de prendre un arrêté pour la mise en œuvre du protocole de traitement des malades avec la chloroquine. L'arrêté définira les conditions de mise en œuvre de ce traitement thérapeutique. Pour éviter d'atteindre le pic de 7000 cas graves prévu par les spécialistes dans les jours à venir, les ministres ont révisé le plan de riposte en 4 points :

la sécurisation du personnel de santé,

le renforcement du dispositif de prise en charge,

la disponibilisation des kits de test et des réactifs,

la multiplication des centres de dépistage.

L'impact du COVID-19 sur l'économie se traduit par une contre-performance. Une nouvelle loi de finances rectificative sera introduite à l'Assemblée nationale pour prendre en compte la nouvelle priorité du pays, à savoir venir à bout du coronavirus. Toujours sur le volet économique, des mesures ont été prises par le président du Faso dans la soirée du 2 avril dans son discours à la nation (lire page 4).

Le point du COVID-19 à la date du 1er avril

06 nouveaux cas confirmés, précisément 05 à Ouagadougou et 01 à Bobo-Dioulasso. Désormais, le compteur affiche 288 cas confirmés dont 96 femmes depuis l'apparition de la maladie au Burkina Faso le 9 mars 2020. Que de bonnes nouvelles dans le bilan du jour : 04 guérissons, ce qui porte à 50 le nombre total de personnes guéries. Aucun décès. Retenons néanmoins qu'il y a au total 16 morts du fait du Covid-19 dans notre pays.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.