Congo-Kinshasa: Astuces contre le Coronavirus - Théophile Mbemba recommande la consommation des aliments naturels

Le professeur Théophile Mbemba, ancien ministre de l'ESU, est préoccupé par la crise sanitaire patente sur l'espace mondial déclenchée par la pandémie de Coronavirus. A travers une tribune, il propose quelques remèdes sur base des aliments et boissons naturels ayant des activités anti-inflammatoires.

Pour ce professeur de l'Université de Kinshasa, il est très important de privilégier la consommation de légumes et fruits riches en antioxydants, les plus riches en vitamines (A, D, C), en minéraux (Fer, Sélénium, Cuivre, etc.), en polyphénols, flavonoïdes notamment la quercetine, puissant antioxydant et potentiel inhibiteur de la protéase du Covid-19. Il conseille, à cet effet, la consommation des aliments naturels et de boissons ayant des activités anti-inflammatoires, étant donné qu'ils contribuent au contrôle subtil de l'inflammation. Ainsi pour résister, Prof Théophile Mbemba estime qu'il est essentiel de disposer d'un système de contrôle antioxydant optimal et d'adopter un mode de vie, un mode d'Alimentation favorable au contrôle positif de l'inflammation pour lutter efficacement contre l'infection. Ci-dessous, la tribune du professeur Théophile Mbemba.

Thème : « REPONSE IMMUNITAIRE ET CONTROLE DE L'INFLAMMATION : QU'EN EST-IL ? »

Cette question est au cœur dans le traitement du Covid-19. Faut-il ou pas consommer les aliments avec activités anti-inflammatoires ?

Voici notre modeste contribution fondée sur des données scientifiques :

C'est par la réaction inflammatoire que notre système immunitaire tue les agents infectieux avec production des cytokines qui se manifestent par l'inflammation.

Cela veut dire que : Sans inflammation, pas de vie.

Mais si l'inflammation est exagérée produisant un orage de cytokines, cela entraîne des dommages cellulaires mettant en danger la vie.

Cela veut dire trop d'inflammation, pas de vie.

Notre système immunitaire a la grande responsabilité d'arbitrer en permanence entre sa capacité de défense, au risque de souffrir d'une maladie infectieuse, et celle de tolérance de l'inflammation pour éviter dommages cellulaires ou toute pathologie auto-immune.

Cela veut dire: Sans immunité efficace, point de vie; sans inflammation, point d'immunité efficace.

En cas d'infection au Covid-19, le système permettant aux cellules immunitaires de se spécialiser et d'amplifier la défense dépend donc du contrôle subtil de l'inflammation à travers la sécrétion des cytokines, messagers immunitaires.

Certaines cytokines sont dites pro-inflammatoires, et d'autres anti-inflammatoires pour éviter que le système s'emballe.

Qui dit inflammation, dit aussi production des radicaux libres que les cellules immunitaires, lymphocytes T, utilisent pour tuer l'agent pathogène.

Cela veut dire que le contrôle de l'inflammation est vital : sans inflammation, nous mourrons par manque de défense contre l'agent pathogène, avec un excès d'inflammation, nous mourrons à cause de la surproduction des cytokines.

C'est tout le problème de l'infection au Covid-19 a la base des lésions pulmonaires aiguës résultant de la surproduction des cytokines et provoquant un afflux massif de leucocytes dans les poumons ; ce qui, probablement est à l'origine d'une fibrose voire du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA).

Le problème majeur de l'usage des médicaments visant à juguler l'inflammation est que : S'ils sont pris au début de l'infection, ils peuvent entraver le fonctionnement du système immunitaire, qui devient inefficace. Une fois qu'il y a surproduction d'émissaires d'inflammation, les cytokines, les anti-inflammatoires peuvent ne plus être suffisants pour la juguler.

Le cœur de l'enjeu lié à la lutte contre le Coronavirus est donc de contrôler la cascade inflammatoire liée à la surproduction de cytokines, mais aussi la réplication du virus lui-même.

Pour résister, il est essentiel de disposer d'un système de contrôle antioxydant optimal et d'adopter un mode de vie, un mode d'Alimentation favorable au contrôle positif de l'inflammation pour lutter efficacement contre l'infection.

Il est très important de privilégier la consommation de légumes et fruits riches en antioxydants, les plus riches en vitamines (A,D,C), en minéraux (Fer , Sélénium , Cuivre..), en polyphénols , flavonoïdes dont la quercetine, puissant antioxydant et potentiel inhibiteur de la protéase du Covid-19. La consommation de poissons gras est utile parce que riches en Oméga -3 avec activité anti-inflammatoire.

Ces composés se trouvent notamment dans les aliments suivants: ail, oignon, curcuma, gingembre, maniguette (mondongo), thé vert, aubergine, poireaux, épinards choux, brocoli, agrumes...

L'Artemissia Annua, le thé surtout vert, la citronnelle, contiennent aussi plusieurs de ce composé dont la quercetine. Les prendre en infusion protège l'organisme.

La consommation des aliments naturels et de boissons, ayant des activités anti-inflammatoires, est à conseiller parce qu'ils contribuent au contrôle subtil de l'inflammation.

Le curcuma et le gingembre figurent parmi les 10 meilleurs anti-inflammatoires naturels conseillés.

Que Dieu nous bénisse et nous protège.

Pr Théophile Mbemba, Biochimie de la nutrition, ASSA asbl.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.