Afrique: Ahmad - « Nous discuterons avec la FIFA »

Afin de réaliser le glissement de calendrier dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021, la CAF devra entamer des négociations avec la FIFA prochainement.

Le président de la Confédération Africaine de Football vient de confirmer le plan de l'instance, pour boucler à temps les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations 2021.

Comme nous l'avions mentionné la semaine dernière, celui-ci consiste en un glissement du calendrier. Ainsi, les quatre dernières journées seront fixées pour les fenêtres internationales de septembre, octobre et novembre. La CAF espère un retour à la normale de la situation sanitaire mondiale d'ici là.

« Il nous reste encore des dates en septembre, octobre et novembre, quitte à repousser la première journée des qualifications pour la Coupe du Monde 2022 », a lancé Ahmad dernièrement.

Le plan, cité précédemment, implique nécessairement des négociations avec la FIFA.

Contact permanent

« Nous en discuterons avec la FIFA, laquelle semble ouverte aux différents aménagements du calendrier », a poursuivi le patron du football africain.

Ce glissement permettra à l'instance continentale d'honorer la phase finale de 2021, au Cameroun. À titre de rappel, elle a décidé, il y a quelques mois, de ramener la CAN aux anciennes dates de début d'année. Et ce, après une première édition en juin-juillet en 2019.

La question d'un éventuel report de la CAN demeure hors de propos pour l'instant. « À l'heure où je vous parle la phase finale est toujours fixée en janvier et février prochains », a rajouté Ahmad. Une chose est sûre, la CAF suit de près la propagation du coronavirus qui cause tant de chamboulements, autant au niveau de la CAN, du CHAN ou des compétitions interclubs.

Et elle se dit prête à toute éventualité: « S'il faut modifier le calendrier, nous le ferons. Tous les jours, je suis en contact permanent avec le secrétariat général et les autres fédérations. Dans tous les cas, nous saurons nous adapter ».

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.