Cote d'Ivoire: Covid 19 / Soumahoro n'faly promet la prison aux commerçants hors la loi

Soumahoro Ben N'Faly, président de la fédération nationale des organisations des consommateurs de Côte d'Ivoire ( CNOC-CI) effectue depuis vendredi 27 Mars 2020, une tournée de contrôle et de sensibilisation dans les gares routières et surfaces commerciales en vue de l'application stricte des nouveaux prix des produits hydroalcooliques fixés par le ministère du commerce.

Les nouveaux prix déterminés par le ministère du commerce en accord avec les industriels et l"ensemble des acteurs du système de commercialisation sont applicables par tous, selon Soumahoro Ben N'Faly. Il a dit que certains grossistes dans la commune d'Adjamé font la surenchère en faisant la rétention des produits pour les revendre à des prix excessifs. D'où sa mise en garde:

"Il y a des magasins qui font la rétention alors que les usines n'ont pas augmenté les prix. Nous sommes à leurs trousses. Si nous prenons quelqu'un en train de vendre un carton au-delà du prix officiel, il tombe sous le coup de la loi, et il part en prison. C'est clair et net. Ils sont très organisés mais nous avons nos éléments sur le terrain qui vont nous remonter l'information. Je demande à l'ensemble des consommateurs de respecter les mesures arrêtées par le gouvernement".

Concernant l'application des mesures dans les espaces de voyage, Ben N'Faly dit qu'il se rendra régulièrement dans les gares pour vérifier son effectivité.

"Nous avons constaté l'indiscipline et l'incivisme de certains de nos compatriotes. Au niveau du transport avec le non respect du nombre de passagers exigé par le conseil national de sécurité. Aujourd'hui, chacun de nous devrait se considérer comme si nous étions en période de guerre ou aucun désordre n'est toléré. Nous allons être dans les gares aux heures de pointe pour que les passagers ne soient pas entassés dans les gbakas, et pour veiller à ce que les mesures de sécurité prises soient respectées".

"Il est souhaitable de mettre les gels gratuitement dans les endroits publics tels que dans les gares routières, que la commercialisation des cache-nez soit règlementée. À défaut de les distribuer gratuitement, les caches-nez doivent être vendus à 100 F CFA, et être dans les pharmacies en grande quantité pour que toute la population puisse en avoir accès", a-t-il conclu.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.