Mali: Dix-sept députés élus au premier tour, une participation de 35,7%

Le ministère malien de l'Administration territoriale a rendu public jeudi soir 2 avril les résultats provisoires du premier tour des élections législatives de dimanche dernier. Seulement 35,73 % des électeurs inscrits se sont rendu aux urnes. Ce taux est plus bas dans les six communes de Bamako. Sur les 147 sièges de députés, 17 sont occupés dès le premier tour.

Sur le territoire national, à peine plus d'un tiers des électeurs inscrits ont voté lors du premier tour des législatives. De surcroit, on a voté beaucoup moins dans la capitale qu'à l'intérieur du pays. En proclamant les résultats provisoires, le ministre malien de l'Administration territoriale a reconnu que le taux de participation aux élections reste un « défi à relever pour la démocratie malienne ».

Autre enseignement, dix-sept députés ont été élus dès le premier tour. Le parti au pouvoir le Rassemblement pour le Mali (RPM) enlève déjà huit sièges dont quatre dans la région de Kidal (aux mains des ex-rebelles), avec des scores nord-coréens. Le principal parti d'opposition, l'Union pour la démocratie et la République (URD) obtient trois sièges. Parmi ses élus dès le premier tour, son leader Soumaïla Cissé, enlevé la semaine dernière peu avant le vote, par de présumés jihadistes.

Les résultats provisoires du premier tour confirment par ailleurs la percée de certains partis sur le terrain dans une ou plusieurs localités. Citons côté majorité présidentielle et allié, l'Asma, de l'ancien Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga, l'Adéma, le Paréna, ou encore l'UDD de Tiéman Hubert Coulibaly. Côté opposition, outre l'URD, il y a notamment l'ADP-Mali (trois députés dès le premier parti) et le Sadi de docteur Oumar Mariko, avec déjà un député.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.