Angola: Les télé-cours commencent par des révisions de la 1ère à la 3ème classe

Luanda — Le premier télé-cours, diffusé sur le canal 2 de la Télévision Publique d'Angola (TPA 2), a été marqué par la présentation des notions de base des mathématiques (numérotation, opérations et géométrie) de la 1ère à la 5ème classe.

Appelé Escolhinha em Casa, le programme se fait d'une manière alternative, avec des leçons d'environ deux minutes par classe.

Ce premier jour, les enseignants, en plus de transmettre des connaissances, ont laissé les devoirs aux élèves.

La transmission des télé-cours, par la diffusion de contenus didactiques, résulte d'un protocole de coopération paraphé entre le ministère de l'Éducation (MED) et la TPA.

À ce sujet, le président du Syndicat national des enseignants (Sinprof), Guilherme Silva, l'a considérée comme une initiative louable, regrettant seulement le fait qu'elle ne couvre pas les enfants des zones rurales.

"Malheureusement, ils n'auront pas accès au programme, car la plupart des familles n'ont ni télévision ni électricité à la maison", a-t-il déploré. Bié Le projet a été salué par les municipalités de Cuito, province de Bié, pour avoir aidé les parents et tuteurs à guider les élèves afin qu'ils ne perdent pas les compétences déjà acquises.

Les télé-cours répondent à la nécessité de renforcer le processus d'enseignement et d'apprentissage des élèves dans le sous-système d'enseignement général durant cette période d'état d'urgence, décrété pour arrêter la prolifération du COVID-19.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.