Congo-Brazzaville: COVID-19/Confinement - La société civile demande la gratuité de l'eau et de l'électricité

Le plaidoyer est mené par un réseau des associations de défense des droits des consommateurs, dans un contexte de confinement à domicile de la population.

Les activités socio-économiques tournent au ralenti à la suite des mesures barrières à la propagation du coronavirus édictées par le gouvernement. Pour le secrétaire exécutif de l'Observatoire congolais des droits des consommateurs, Mermans Babounga, l'instauration de la gratuité de l'eau et de l'électricité va soulager la difficulté de la popualtion. « À côté de ces mesures d'allègement, le gouvernement devrait également mettre tout en œuvre pour accorder la gratuité de l'électricité, de l'eau et des frais de santé à l'ensemble de la population. Des allocations sous forme des kits alimentaires devraient aussi être mis à la disposition des personnes vulnérables », a lancé Mermans Babounga dans un communiqué publié le 31 mars.

Cet acteur de la société civile propose même des critères d'identification des personnes vulnérables, incluant les jeunes désoeuvrés avec ou sans enfants à charge ; les retraités, les veuves ; les personnes de troisième âge et les familles nombreuses. « La combinaison de toutes ces options va favoriser assurément un relèvement rapide des populations », a-t- il ajouté. Outre la gruité, la société civile plaide également pour l'application des « pauses paiements de deux mois » par les banques et les établissements de microfinance sur les crédits en cours de remboursement. Pour cela, le gouvernement est appelé à négocier cette pause auprès des établissements financiers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.