Seychelles et COVID-19 - 8 mesures prises par la nation insulaire pour protéger sa population

COVID-19 a balayé le monde entier, forçant les gouvernements à suspendre les voyages et à ordonner aux citoyens de rester chez eux pour éviter que la propagation ne s'agrandisse. Il y a déjà plus de 700 000 cas confirmés et plus de 33 000 décès dans le monde à cause de la maladie infectieuse.

Les Seychelles - 115 îles de l'ouest de l'océan Indien - ont enregistré leur premier cas le 12 mars, et à ce jour, il y a dix cas confirmés. SNA vous apporte 8 mesures prises par la nation insulaire pour essayer de maintenir les chiffres COVID aussi bas que possible aux Seychelles.

(Seychelles Nation) Photo License: CC-BY

Interdiction de voyager en Chine et sur les ressortissants chinois

L'épidémie du COVID-19 a sa source dans la province de Wuhan en Chine. L'épidémie s'étant rapidement propagée, la Chine a commencé à fermer ses frontières. Le monde a réagi en interdisant les voyages en Chine.

Les Seychelles ont pris la décision de ne pas autoriser les Seychellois à se rendre en Chine sauf le retour des résidents chinois le 29 janvier. C'était après que les autorités locales aient publié un avis aux voyageurs interdisant aux ressortissants chinois d'entrer sur les îles.

Les Seychelles ont pris la décision de ne pas autoriser les Seychellois à se rendre en Chine sauf le retour des résidents chinois le 29 janvier. C'était après que les autorités locales aient publié un avis aux voyageurs interdisant aux ressortissants chinois d'entrer sur les îles pour protéger son peuple

Rassin Vannier, Seychelles News Agency) Photo License: : CC-BY

Interdiction et fermeture anticipée de la saison des bateaux de croisière

Le 9 mars, les Seychelles ont annoncé qu'elles fermaient temporairement la nation insulaire aux bateaux de croisière, mettant ainsi fin à la saison. Les autorités ont ensuite élargi les mesures pour inclure les yachts et les bateaux de plaisance étrangers qui ne sont pas non plus autorisés dans les eaux des Seychelles.

Fermeture des écoles

Depuis le 16 mars, les écoles publiques de l'île principale de Mahé - où les premiers cas de COVID-19 ont été enregistrés - ont fermé. La mesure a d'abord été imposée pour 14 jours. Les quatre écoles privées de la nation insulaire, dont une sur la deuxième île la plus peuplée de Praslin, ont également fermé.

Le ministère de l'Éducation, par le biais des écoles, a mis à disposition différents documents de référence afin que les élèves puissent continuer à étudier à la maison. Ils sont également disponibles en ligne.

(Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Interdiction à tous les visiteurs européens

Accélérant sa réponse au COVID-19, le 18 mars, les Seychelles ont interdit l'entrée aux visiteurs européens, ainsi qu'à Mayotte et à la Réunion - deux départements français d'outre-mer de l'océan Indien.

Cette décision a été un coup dur pour le secteur du tourisme car les Européens, principalement d'Allemagne, d'Italie, de France et de Suisse, sont les principaux marchés des Seychelles.

(Salifa Karapetyan, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Interdiction des voyages à l'étranger pour tous les Seychellois

Le 23 mars, le chef de l'Etat a imposé une interdiction de voyager d'un mois à tous les Seychellois à l'exception des urgences médicales. Les nouvelles mesures sont arrivées à un moment où les Seychelles avaient enregistré sept cas de COVID-19.

Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement avait imposé une mesure interdisant à tous ses employés de voyager à l'étranger pour des missions officielles.

( Seychelles Nation/SCAA) Photo License : CC-BY

Fermeture de tous les établissements d'enseignement, de garderies et d'assistances maternelles

Le 23 mars, tous les établissements d'enseignement des îles ont fermé jusqu'à nouvel ordre. Celles-ci comprenaient les 25 écoles primaires et 11 écoles secondaires publiques des trois îles principales. Quatre écoles privées, tous les établissements postsecondaires et autres établissements d'enseignement supérieur tels que l'Institut Guy Morel et l'Université des Seychelles ont également fermé. Toutes les garderies et assistantes maternelles devaient également respecter la nouvelle mesure.

(Excel Childminding) Photo License : All Rights Reserved

Interdiction des rassemblements publics et religieux, y compris les services funéraires

Une mesure qui a eu un impact sur toute la nation car tous les rassemblements publics, y compris les événements sportifs, ont été annulés. Dans un pays où la religion principale est le christianisme, une interdiction totale de tous les rassemblements religieux est également entrée en vigueur en mars.

L'Église catholique est allée plus loin en interdisant tous les services funéraires de l'Église. L'église Anglicane maintient toujours les funérailles mais avec un service de 30 minutes plus court. Les deux mosquées, ainsi que le temple hindou, ont également annulé tous les cultes.

(Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License CC-BY

Quarantaine obligatoire pour tous les résidents de retour

Tous les citoyens de retour n'ont d'autre choix que de se mettre en quarantaine, l'une des mesures plus strictes imposées par la Public Health Authority pour contenir le COVID-19 et empêcher les transmissions dans la communauté.

Il existe actuellement trois principales installations de quarantaine sur l'île principale de Mahé, à Persévérance, Beau Vallon et Roche Caiman. Une autre installation devrait bientôt devenir opérationnelle à l'académie des forces de défense. Sur la deuxième île la plus peuplée de Praslin, les appartements de vacances de la Caisse de pensions des Seychelles ont été réservés pour la quarantaine.

(Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.