Sénégal: Ngueniene-peul /Litige foncier autour d'un projet hydroagricole - Des notables cautionnent et attendent des retombées

Une partie des habitants de la localité de Nguéniène-Peul est revenue sur les incidents survenus dans leur terroir occasionnant des heurts entre la Gendarmerie et des membres d'une concession de Balabougou. Des incidents consécutifs, en début de semaine, au ferme refus des membres d'une concession de Balabougou qui s'opposaient à une délibération d'une centaine d'hectares de la commune datant de 2015, pour le compte de la société Produmel spécialisée dans la production de melon et de pastèque.

Des notables de Nguéniène-Peul ont affiché hier, jeudi, devant la presse, leur ferme volonté de voir le projet de Produmel prendre forme dans leur village et de contribuer à la lutte contre le manque d'emploi et l'immigration clandestine. Ils excluent toute confusion et refusent être les acteurs d'un litige foncier.

Le président des éleveurs de la commune de Nguéniène salue la mesure d'accompagnement de la commune octroyant 52 hectares pour (des terres de) parcours du bétail, en marge des espaces alloués à Produmel. Selon Tofène Kama du Conseil municipal de Nguéniène, les faits sont à clarifier. Le présent projet hydroagricole, objet de tiraillements, ne concerne pas la localité de Balabougou bénéficiant des faveurs de Produmel et occupant deux milliers de personnes. Il est domicilié à Nguéniène-Peul. Des jeunes de la localité ont éprouvé le besoin de se fixer dans leur terroir depuis 2015 suite à la mise en place d'un grand projet de la même société faisant des fortunes diverses et permettant à beaucoup de personnes de changer leurs conditions de vie. Les jeunes de Nguéniène ont fait une requête, une demande circonstanciée à la commune de Nguéniène et à Produmel pour profiter des mêmes avantages. Au bout du compte, la délibération de la commune est suivie de vives contestations des éleveurs d'une concession du village voisin.

A l'en croire, un protocole signé donne une rente annuelle de quinze (15) millions de francs à la commune de Nguéniène et la mise en place d'intrants d'une valeur de huit (8) millions pour la production de gombos. Le tout est cautionné par la construction de deux forages pour l'abreuvement du bétail. Ces engagements pris par Produmel et salués par les jeunes de Nguéniène-Peul ont été vivement contestés par des gens de Balabougou. Aussi déplore-t-il les incidents et les blessés. Ces propos ont été partagés par les chefs des villages de Nguéniène-Peul et de Balabougou, Babacar Ngor Senghor et Abdou Ka. Les jeunes de Nguéniène-Peul déterminés ont réitéré leur volonté de voir le projet prendre forme car ils ont attendu cinq ans et veulent travailler pour ne plus aller vers les grandes villes du pays ou être tentés par l'immigration clandestine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.