Cote d'Ivoire: Coronavirus - Le football en danger de récession !

Les conséquences de l'arrêt de tous les championnats et surtout l'incertitude quant à la possibilité de terminer les saisons en cours inquiètent nombre d'acteurs sportifs. Au-delà, c'est toute la filière qui tremble. Récemment, dans une interview accordée au journal italien « Gazzetta dello Sport », le patron de la Fédération internationale de football amateur (Fifa), Gianni Infantino, a tiré la sonnette d'alarme. Il est clair que la crise post-coronavirus n'épargnera pas le football.

« Il faut penser à des changements temporaires et à des dérogations sur les règlements du statut des joueurs et des transferts pour protéger les contrats et ajuster les périodes d'inscription. Des mesures dures sont nécessaires, mais il n'y a pas le choix. (...) Le football est en danger de récession », avoue-t-il.

Gianni pense à une évaluation de l'impact économique mondial. Voire une réforme du football, en prenant du recul. « Avec différents formats. Moins de compétitions mais plus intéressantes », a-t-il révélé, en ajoutant que le Mondial des clubs serait décalé.

Le souci, en ce moment, c'est que personne ne sait quand on va recommencer à jouer. « On reprendra quand on le pourra, sans mettre en danger la santé de qui que ce soit. Rien ne dit que ce sera en avril ou en mai », a indiqué le successeur de Sepp Blatter (juin 1998-février 2016). A écouter Infantino, les Fédérations et les Ligues sont dans l'attente des décisions des gouvernements et de l'Organisation mondiale de la santé (Oms).

La faîtière mondiale du ballon rond va se pencher sur le calendrier des sélections nationales. Ensuite, selon Gianni Infantino, penser aux modifications et dispenses temporaires des règlements sur le statut des footballeurs et des transferts (...). Des mesures qui sont dures. Mais la Fifa n'a pas d'autres choix. C'est le sacrifice à faire pour sauver le jeu le plus populaire à travers la planète.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.