Afrique: L'OMS s'inquiète de l'accélération des cas de COVID-19

Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Afrique.

« Le nombre de cas augmente de façon exponentielle dans la région africaine », a déclaré, le 2 avril, le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Afrique.

Avec plus de six mille cas de Covid-19 signalés en Afrique, l'OMS pense que « le virus menace les systèmes de santé fragiles du continent ». Indiquant que « les infections se propagent de plus en plus non seulement entre les pays africains, mais aussi dans différentes localités des pays les plus gravement touchés ».

En République démocratique du Congo, par exemple, où les cas de Covid-19 étaient initialement limités à Kinshasa, l'OMS a indiqué qu'une poignée de cas ont été signalés dans les régions les plus à l'est du pays qui étaient jusqu'à récemment en proie à une épidémie d'Ebola. En Afrique du Sud, toutes les provinces ont déjà signalé des cas. Les flambées au Burkina Faso, au Cameroun et au Sénégal sont également très répandues. « Il a fallu seize jours à partir du premier cas confirmé dans la Région pour atteindre cent cas. Il a fallu dix jours supplémentaires pour atteindre le premier millier. Trois jours après, il y avait deux mille cas, et deux jours plus tard nous en étions à trois mille », précise l'OMS.

Pour contenir le COVID-19, de nombreux pays africains mettent en œuvre des mesures qui limitent les rassemblements et la circulation des personnes. Des mesures de confinement à l'échelle nationale sont en vigueur en République du Congo et ailleurs. Cependant, l'OMS précise que « les gouvernements doivent utiliser ces mesures de manière réfléchie et fondée sur des évidences, et s'assurer que les populations peuvent continuer à accéder aux nécessités de base ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Afrique

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.