Madagascar: Andohatapenaka - Un grossiste ignore son avertissement

La police a ordonné la fermeture immédiate d'un grossiste de boissons alcoolisées, à Andohatapenaka, hier.

Elle a déployé des hommes sur place pour le tenir à l'œil. Le propriétaire de ce magasin a déjà reçu un avertissement qu'il a ignoré. Il a continué d'accueillir des clients, formant un attroupement. Ce qui est fortement interdit en cette pleine lutte contre la pandémie de coronavirus.

Pas plus tard qu'au début de la semaine, une femme, propriétaire d'un bar, a fini par se faire arrêter pour la même cause. De plus, elle aurait incité sa clientèle à se révolter contre les policiers. Elle a été amenée pour être soumise à un interrogatoire au commissariat du septième arrondissement.

Les forces de l'ordre ne cessent de rappeler aux citoyens que seuls les grossistes et détaillants de PPN sont autorisés à ouvrir leurs portes.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.