Madagascar: Épidémie - Le coronavirus se propage progressivement

Le nombre de cas de coronavirus augmente petit à petit. Les quartiers infectés se multiplient également.

ONZE cas de coronavirus de plus, des nouveaux quartiers infectés. C'est le dernier bilan du coronavirus, rapporté hier soir. Le nombre de cas est passé de cinquante-neuf, jeudi soir, à soixante-dix hier soir. Ils sont répartis dans plusieurs villes, dont Ambatomanga, Antsiranana, Nosy Be, Fianarantsoa, Morondava, Antsirabe, Antananarivo et Toamasina, selon le Chef de l'état.

Cinq parmi ces onze nouveaux cas sont hospitalisés à Antananarivo et les six autres se trouvent à Fianarantsoa. Les quatre cas à Antananarivo sont des cas contacts, dont l'un, une jeune femme ayant participé à une donation à Ambatomanga avec le touriste étranger qui a déjà contaminé un guide-touristique. «Elle a été déjà hospitalisée à Ambatomanga, avant d'être testée positive à Antananarivo », explique le président de la République. Le deuxième cas contact est un homme de 43 ans. Le troisième, un jeune homme de 21 ans. « Il présentait des symptômes, il est allé à l'hôpital Befelatànana », enchaine Andry Rajoelina. Le cas importé vient de France, avec les derniers vols reliant France à Madagascar, en mi-mars. Il a été testé positif au test de diagnostic rapide massif de cette semaine, l'Institut Pasteur de Madagascar (IPM) a confirmé la présence du virus dans son organisme.

Règles bafouées

Pour Fianarantsoa, c'est une femme de 61 ans, une fidèle de l'association cultuelle Témoin de Jéhovah, qui a contaminé six autres personnes, quatre membres de sa famille et deux personnes à Andohasana Lalangina. Cette femme est arrivée à Madagascar le 19 mars, avec le vol de l'Air France. Normalement, elle devait être en confinement dans un hôtel à Antananarivo, comme tous les autres passagers arrivés dans la nuit du 19 au 20 mars, mais elle a bafoué les règles. Quinze personnes seraient entrées en contact avec cette femme, six d'entre elles ont été positives. Des équipes médicales descendront à Ambatomanga et à Fianarantsoa, pour effectuer des tests à toutes les personnes qui sont entrées en contact avec ces victimes.

«Il ne reste que quelques zones, non touchées par le coronavirus », a annoncé le Chef d'état, Andry Nirina Rajoelina, sur le plateau du journal de la Télévision nationale, hier soir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.