Congo-Brazzaville: Développement rural - Des producteurs locaux formés à la gestion des pistes agricoles

Les bénéficiaires issus des localités à vocation agricole ont été initiés à l'entretien des pistes rurales, grâce au procédé de Haute intensité de main d'œuvre (HIMO).

Les pistes rurales sont des voies indispensables pour l'écoulement des produits agricoles vers les centres de consommation. À Dolisie, chef-lieu du département du Niari, des responsables des groupements paysans et d'autres venus des départements de la Cuvette-ouest, des Plateaux, du Pool, de la Bouenza, du Kouilou et de Pointe-Noire ont participé à la sensibilisation.

Organisée par l'État congolais à travers le Projet d'appui au développement de l'agriculture commerciale (Pdac), la rencontre visait à renforcer les capacités des producteurs sur les connaissances basiques en matière de techniques d'entretien des pistes agricoles en HIMO.

D'après les initiateurs de la rencontre, la formation a été organisée en lien avec la stratégie d'entretien des pistes agricoles basée sur la reprise immédiate, en mode manuel, dès la réception des travaux réalisés en mode mécanisé.

En effet, les participants ont pu échanger sur l'organisation d'un chantier ; la planification des travaux d'entretien des pistes rurales en HIMO ; les mesures environnementales et sociales dans les travaux de pistes agricoles et la lutte contre les violences basées sur le genre ; l'importance de l'entretien routier ; la gestion d'une organisation non gouvernementale ; les principales activités des travaux HIMO ; l'organisation, le suivi et le contrôle des travaux HIMO ; ainsi que l'évaluation des travaux et la présentation des factures.

À l'issue des échanges, une expérience pratique s'est réalisée sur la piste agricole Malolo Dihessé (district de Louvakou), sous la supervision des formateurs que sont les représentants des conseils départementaux formés par le PDAC.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.