Congo-Brazzaville: Confinement - Les parlementaires demandent aux Congolais de rester à la maison

Le président de l'Assemblée nationale, Isidore Mvouba, et le porte-parole du Parti congolais du travail (PCT), Parfait Romuald Iloki, ont appelé le 2 avril, la population à respecter les mesures édictées par le gouvernment, dont le confinement à domicile.

De nombreux Congolais ont encore du mal à respecter certaines mesures barrières énoncées par le chef de l'Etat, le 28 mars dernier. C'est le cas du confinement qui a démarré officiellement le 1er avril. En effet, jusqu'aujourd'hui, la population semble braver cette prescription gouvernementale dans plusieurs arrondissements de Brazzaville.

Cette attitude est condamnée par le président de l'Assemblée nationale. « C'est un combat inédit devant un adversaire invisible; mais qui est partout présent. Je ne comprends pas qu'il y ait des Congolais qui ne respectent pas les mesures barrières édictées par le président de la République et le gouvernement. Il y en a qui se baladent dans la ville. Le confinement, ce n'est pas la journée ville morte, chacun reste chez soi pour couper la chaîne de contamination de la pandémie », a déploré Isidore Mvouba, espérant qu'il n'y aura personne dans la rue dans les tout prochains jours.

Le secrétaire permanent du Parti congolais du travail (PCT) chargé de la communication, des technologies de l'information et de la communication a, quant à lui, rappelé à la population que le gouvernement est en train de se battre sur tous les fronts pour parvenir à bout du covid-19 totale. « Tout a été fait. La résolution de cette pandémie passe à plus de 60% par le confinement. Cela a été prouvé en Chine et dans les autres pays. Il est donc question que tout le monde respecte scrupuleusement les mesures gouvernementales. La solution n'est pas miracle; elle est à notre portée de main », a-t-il laissé entendre.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.