Afrique: COVID-19/Liverpool - Les salariés du club en chômage partiel

À Raison du coronavirus qui se propage partout dans le monde, les instances du football ont décidé de suspendre les compétitions. En Angleterre, tous les championnats ont été stoppés et les joueurs de Premier League doivent se maintenir en forme à la maison, en a décidé les clubs.

Mais avec l'arrêt des matches, les clubs subissent une crise financière. Certaines formations ont donc opté pour le chômage partiel alors que plusieurs joueurs ont accepté de baisser ou suspendre leur salaire. Un sujet qui a beaucoup fait parler outre-Manche, le gouvernement anglais demandant même aux joueurs de réduire leurs émoluments.

Et au lendemain de la réunion des clubs de Premier League, Liverpool a publié un communiqué pour annoncer la mise en place du chômage partiel pour ses employés, hors joueurs. « Le Liverpool FC a mis en congé certains membres du personnel qui sont touchés par la suspension de la Premier League. Les employés seront payés à 100% de leur salaire afin de s'assurer qu'aucun membre du personnel ne soit défavorisé financièrement. Le mois dernier, le club a également confirmé qu'il paierait son personnel, qu'il soit ou non en service pendant la suspension de la Premier League », expliquent les Reds dans leur communiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.