Madagascar: Vidéo obscène sur Facebook - L'auteur placé sous mandat de dépôt à Toamasina

Poursuivi pour cybercriminalité, l'individu ayant partagé une vidéo montrant l'exploitation sexuelle d'enfants sur les réseaux sociaux le mois de mars dernier, est actuellement en prison à Toamasina. La publication de cette séquence obscène a choqué les utilisateurs de Facebook.

Il s'agit d'un acte puni par la loi 2014-006 du 17 juillet, relative à la cybercriminalité. Par le biais de son service de lutte contre la cybercriminalité, la gendarmerie nationale a alors ouvert une enquête pour rechercher l'auteur. Suite à l'investigation menée par les spécialistes en la matière, il a été localisé à Toamasina. Il a été arrêté le 30 mars et remis à la section de recherches criminelles de Toamasina pour la continuité de l'enquête.

Pour rappel, cette séquence vidéo n'a pas été tournée à Madagascar. Déféré au parquet en début de semaine, le cybercriminel a été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale d'Ambalatavoahangy, dans la ville de Toamasina. La traque de ce hors-la-loi est mise à profit par la gendarmerie pour rappeler que les auteurs d'actes allant à l'encontre de la loi susmentionnée devront être appréhendés, même s'ils utilisent un compte « fake ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.