Ile Maurice: COVID 19 - Le calvaire des policiers affectés hors des régions où ils résident

Il habite dans l'Est. Et tous les jours, il doit faire le trajet pour aller à Grand-Baie par exemple.

Comme ce policier, de nombreux autres éprouvent du mal à gagner leur lieu de travail depuis le couvre-feu. D'autant que les autobus ne fonctionnent pas aux heures normales. Face à ces difficultés, ils ont lancé un appel au commissaire de police par le biais de La Police Officers Solidarity Union (POSU).

«Nous ne refusons pas de travailler. Nous sommes là pour servir le pays en ce moment difficile. Mais on aurait pu nous transférer dans des divisions qui se trouvent à proximité de notre domicile. Nous trouverons alors un moyen plus facile pour se rendre au travail. Mais là, c'est presque impossible. Il me faut prendre ma voiture et les frais d'essence sont exorbitants d'autant plus que nous ne sommes pas remboursés pour cela. Ce n'est pas évident», confie un policier.

Sollicité par l'express, le service de Communication de la police explique que des arrangements ont été faits pour ceux se trouvant dans ce cas. Ainsi, les policiers qui se retrouvent dans cette situation doivent prendre contact avec le quartier général de leur division. souligne-t-on du côté du Police Press Office.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.