Togo: Zem - Mesures d'accompagnement à l'étude

4 Avril 2020

Depuis hier, il est interdit de charger des passagers sur une moto. Cette mesure s'applique aux particuliers comme aux taxis, les fameux zémidjans.

Un moyen de lutter contre la propagation du coronavirus.

Mais samedi, peu de conducteurs respectaient la mesure, jouant au chat et à souris avec la police.

François Komlanvi Agbo, l'un des responsables de l'Union syndicale des conducteurs de taxi-motos(USYNCTAT), juge la décision 'salutaire', mais il veut des mesures d'accompagnement pour la profession.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Sani Yaya, a indiqué que ses services examinaient cette question.

500.000 zémidjans exerceraient au Togo, dont 60.000 rien que pour Lomé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.