Afrique: Coronavirus - De plus en plus de pays africains en état d'urgence sanitaire

Le Togo décrète l'état d'urgence sanitaire. Face à la propagation de la pandémie de Covid-19 de plus en plus de pays en Afrique choisissent cette option.

L'Etat d'urgence sanitaire : beaucoup de pays ont eu recours à ce dispositif pour lutter contre la propagation de la pandémie de coronavirus.

Cette disposition permet de gouverner par décrets ou simples mesures administratives. Avec rapidité donc. Elle permet d'adopter des mesures réduisant, temporairement, les libertés individuelles, par exemple avec les couvre-feux et c'est la voie dans laquelle s'engage le Togo qui compte officiellement une trentaine de cas de contamination et deux décès.

Le professeur David Dossey est médecin et par ailleurs membre de la société civile togolaise. Selon lui, l'état d'urgence peut contribuer à freiner la pandémie mais d'autres mesures doivent suivre.

"Il faudra beaucoup de mesures en terme de prévention, de prise en charge, d'équipements, de ressources humaines également. Notre système de santé est à l'agonie, il y a énormément d'insuffisances, cela s'est vu dans les premières semaines de lutte. Ce que nous espérons c'est que cette pandémie permette à chacun de prendre conscience et que cela permette aussi de remettre à niveau notre système de santé", explique t-il.

La société civile vigilante

Avant le Togo, le Sénégal, le Mali, le Kenya, la Côte d'Ivoire, ou encore le Niger, la RDC, le Tchad et la Guinée ont aussi décrété l'état d'urgence sanitaire.

Alors qu'au Kenya, cette mesure a été accompagnée de violences policières, en Guinée, pays qui a déjà fait face à une crise sanitaire liée à Ebola, Dansa Kourouma, le président des organisations de la société civile, estime qu'il faut davantage mettre l'accent sur la sensibilisation pour que la population prenne conscience de la gravité de la situation.

Il assure par ailleurs que la société civile doit rester vigilante face à de possibles abus.

"Les forces de l'ordre ont eu les pleins pouvoirs pour faire respecter le couvre-feu. En cette période, nous, société civile, devons aussi rester vigilants sur les éventuels cas de violation des droits et sur les éventuels cas de règlements de compte", précise t-il.

Dans les pays où l'état d'urgence a été décrété, il a été accompagné de mesures sociales qui vont de l'augmentation des capacités d'accueil hospitalières et de réanimation, ainsi que le déploiement de laboratoires mobiles pour le dépistage du coronavirus.

Autre mesure : la mise en place des facilités de crédit et la prise en charge par l'Etat, pour une certaine période, des factures d'électricité et d'eau pour les plus pauvres.

A La Une: Afrique

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.